Man Hunt

Quand l'homme chasse l'homme...Votre instinct est votre seul salut!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Missives : 39
Date d'inscription : 26/08/2010
Age joueur : 26
T'es où? : Bien calé dans mon fauteuil, j'regarde qui craquera en premier.
Occupations : Officier supérieur de la TF
Tu t'sens comment? : Indifférent

Bon à savoir
Age du perso: 35ans
Etat physique: En forme

MessageSujet: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Ven 24 Sep - 22:39

La porte se clôt derrière Sergueï qui, pour une fois n'avait pas ce sourire narquoit mais une expression bien plus grave. En effet, il sortait d'une conférence avec le petit-papy-noël qui lui avait expliqué les détails de cette mission exceptionnelle : Le réserves d'eau s'amenuisent dangereusement, et il ne reste peut-etre plus suffissemment du précieux liquide pour tenir jusqu'à ce que la pluie revienne... Et, pour arrêter la crise avant qu'elle ne tourne vraiment à l'etat d'alerte, il fallait agir vite... Agire vite ET à l'exterieur du Vault, à l'exterieur de la citée elle-même.

C'etait bien là la raison de sa présence ici avant-même que le soleil ne soit levé, alors que seuls les quelques chiens errants du coin osaient sortir de leurs doux rêves pour venir hanter les lieux... Seuls les quelques chiens errants du coin... Ouai... A peu près... Il y avait eux, et ceux qui s'étaient portés volontaires pour cette mission -suffisemment risquée pour que peu de civils aient répondus à l'appel.

Le point de rendez-vous avait été fixé aux portes du QG, et tous devraient s'y trouver dans environ... Owh, le soleil apparait au loin à travers une fenètre, il est déjà si tard ? L'autre grand-père a blablaté plus longtemps que prévu... Bon, et bien, apparemment, ils doivent être en bas depuis... Suffisemment longtemps pour qu'il aient pu profiter de l'air revigorant de l'aube à peine levée... Ouai, c'est assez bien comme formulation... De toute façon, c'était la faute du Dieu-Winscom si Sergueï etait en retard, qu'ils aillent pas foutre ça sur le dos de la première "victime" de ce retard... C'est vrai quoi, si Serguï avait su que l'autre parlerait si longtemps, il se serait couché plus tôt hier soir...

La porte du QG approchait à grand pas de Sergueï (oui, à cette heure, et avant la cinquième cigarette d'après reveil, ce n'était pas Sergueï qui bougeait mais les choses qui se rapprochaient de lui), quand l'Officier tendit une main vers le sol pour y attraper un sac à dos assez imposant dépossé non-chalament ici-même par la Loque humaine il y a... Plusieurs dixaines de minutes. Ah, voilà enfin la cinquième clope tant attendue qui s'allume, quand Sergueï passe la porte donnant sur l'exterieur et que les yeux de l'homme s'illuminent : Voilà, Là cigarette qui reveille !



Ils étaient déjà tous là... Enfin, ils avaient interet, sinon la Mission partirait sans eux, car celui qui s'en occupe n'allait pas s'emmerder à attendre les retardatères... Ni même à compter les présents d'ailleurs.
Pour une fois, Sergueï semblait propre sur lui, il s'était rasé le matin, avait mit ses plus beaux vêtements (un traillis jaunis par le temps et un t-shirt assez moulant laissant voir à tous que de longues -très très longues- heures d'entrainement portent bien leurs fruits. A sa ceinture, un Glock 9mm qu'il ne se permet de porter qu'en mission, deux couteaux dont la taille permettrait presque de leur valoir l'appellation "machette" et, dans son sac, sûrement suffisemment d'armes blanches, de munitions et de vivres pour tenir un siège.

Avec tout ça, il ressemblait presque à un GI-Joe tout juste sorti de sa boîte...

Afin de tenir son "discours encourageant de début de mission", Sergueï jetta sa cigarette sur le sol et leva les yeux vers la fine équipe... Chiara, merde, elle était sur la liste celle là ?... Ah, ouai... Peut-etre... Mais, il n'avait sans doute pas fait le rapprochement : Il va se taper une mission avec elle ET Corino, en même temps ! ça va pas l'faire ça, l'un des deux va regretter d'etre venu!
A part ça, qui y avait-il... Tragger... Un bon élément... Pas trop casse-choses, il ne posera pas de problèmes, Basinsky... Et merde... Et les autres... C'est tout, apparemment... Ah, nan! Elément principal de la mission : Les barils à remplir!... Et je sais déjà qui va se les taper...



"Bon, les enfants, on n'est pas en avance, alors on va faire court pour respecter le Timing : Tragger, tu prends l'avant garde, evites nous le plus de danger possible, Basinsky... Corvée de bidons, de toute façon un traqueur avec une arme est inutile, non ? Corino, éclaireur, j'espère que ça te convient, t'as pas le choix de toute façon... Et... Mckelly, Arrière Garde.

Le principe de la mission est simple, on y va, on prend la flotte, et on revient : pas de mission de sauvetage, pas d'ojectifs secondaires, vous ètes sous mes ordres, et vous la fermez, c'est à peut près tout ce que j'ai à dire... Alors, sauf si vous avez des suggestions que je n'écouterais pas, on va y aller!


Ah, j'oubliais... Pas d'Emmerdes, mais pas de Pitié!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Memento Mori


Missives : 107
Date d'inscription : 14/02/2010
Age joueur : 35
T'es où? : En mission pour la Citée
Occupations : Traqueur en apprentissage auprès de Ezio
Tu t'sens comment? : Agacé par Gretsky pour le moment...

Bon à savoir
Age du perso: 27
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Sam 25 Sep - 21:24

Le réveil fut difficile, après une nuit de merde qui venait conclure en fanfare une bonne semaine de brin... Les réserves de flottes se faisaient gentiment la malle et pas un nuage à l'horizon pour remplir les cuves. Rien n'allait pour le mieux dans la Citée mais plus que tout un rat ou autre chose du même acabit avait élu domicile sous le planché de la cabane de Leto et ne passait pas une nuit sans œuvrer à l'agrandissement de son terrier, les rongeurs nocturnes sont une plaie dont on ne parle pas assez... Le traqueurs se trouva donc avec une violente tête dans le cul au réveil et une bonne version avec le cul dans le brouillard si possible. Pourquoi s'était-il proposé pour cette mission de toute manière, il connaissait les membres qui en feraient partit et excepté la présence de Jaime et plus particulièrement Chiara, il ne voyait pas bien ce qui l'avait poussé à lever la main lorsque Jacob avait demandé qui serait du voyage pour trouver une nouvelle source d'eau pour la Citée. Pire que tout, leur expédition serait dirigée par le très sur de lui et ambitieux Sergueï Gretsky, le genre de type à accepter la place qu'un type de dix ans son cadet a refusé pourvu que ce soit synonyme de pouvoir...

C'est en cherchant un de ses derniers morceaux de viande séchée pour son petit déjeuné qu'il vit l'insigne qu'il avait gardé. Il était au milieu d'un tas de conneries au fond de son vide poche, enfin si on peut appeler vide poche une vieille boite à biscuit sans couvercle trônant sur sa vieille table qui lui servait de bureau. Il se coinça le morceau de viande entre les dents en souriant et se saisit de l'insigne polit, un chevron doré sous lequel était gravé le numéro de leur Abri ainsi que la motion memento mori, un crédo qui, même s'il n'avait jamais porté l'insigne, avait toujours gardé une résonance particulière dans son esprit. Il glissa le chevron dans la poche arrière de son pantalon et saisit sa veste avant de sortir, sa cabane n'avait pas de porte mais qu'importe personne parmi ceux vivant dans leur partie du coup n'irait le voler. Il portait de toute manière le peu de chose qui avait la moindre valeur pour lui, son vieux berreta, nommé affectueusement Nat', usé jusqu'à la corde mais d'une fiabilité sans faille, le poignard qui lui servait à peu près à tout et les seuls vêtements qu'il possédait, à savoir son treillis en fin de vie, la paire de chaussure de sécurité qu'il garde depuis l'Abri, un t-shirt des forces de sécurité du Vault et sa veste, désormais tachée par le sang du type qu'il avait transporté deux jours auparavant. Alors à moins de vouloir lui voler une vieille table faite à base de cagette, un lit qui s'apparente plus à une paillasse ou un miroir aussi peu reluisant que l'honneur de Gretsky, une porte aurait été une perte de temps et surtout ça coupait les courants d'air...

Le jour n'était même pas encore levé, une heure entre chien et loup en somme, encore qu'il ne fut pas certain qu'on ne faisait pas cette réflexion simplement dans le sens inverse, lorsque le crépuscule arrive... mouai ben entre loup et chien alors d't'manière qui s'en fout.... Il marchait le dos vouté comme encore à moitié dans les brumes du sommeil. Il suçotait son morceau de viande séchée machinalement sans en prendre un quelconque plaisir, mais au moins cela calmait son estomac. Direction le QG de la Task Force, en arrivant devant la bâtisse il n'aperçut pas de silhouette, il pensait quand même que Chiara aurait été arrivé, il aurait bien aimé pouvoir taper la discute cinq minute avec la petite brune avant que Gretsky ne se ridiculise certainement en jouant les chefs de projet. Il tapota le renflement formé par le chevron dans sa poche arrière en souriant. C'est un cadeau qui ne plairait certainement pas à ce bon vieux Sergueï...

Les quatre autres arrivèrent au compte goute quelques minutes après lui, il n'avait qu'à peine eu le temps de se jucher sur un tas de bois flotté avant de voir Jaime débarquer, suivant après deux ou trois minutes de Chiara et enfin d'un autre gars, Lee Tragger, Leto trouvait depuis longtemps maintenant relativement charmant la manière avec laquelle 3 pommes tentait de jouer sur sa jalousie en lui parlant de ce gars et en lui faisant comprendre qu'elle le trouvait particulièrement à son gout. Non pas que cela ne gêne pas Corino mais l'admettre devant Chiara était une chose qui n'était simplement pas dans ses plans. Tout le monde avait l'air d'ombre dans cet aurore sombre pour le moment, et le sommeil semblait camper encore dans le regard de chacun. Il n'y avait eu que quelques signes de tête en guise de salut et deux ou trois mots échangé ainsi que quelques poignées de main.

Ce n'est que lorsque Gretsky fit son apparition, alors que le soleil pointait déjà depuis quelques minutes, que l'atmosphère se chargea de décibels. Ce type semblait prendre autant de plaisir à s'entendre parler que Leto avait d'ennui à le regarder faire. Il donna ses ordres avec aplombs et autorité, ça on pouvait tout du moins lui reconnaitre, il remplissait parfaitement son rôle et devait nettement impressionner les recrues de la Task, après coup Leto se confirma mentalement qu'il n'aurait pas pu remplir ce type de rôle aussi bien que le lieutenant. Cette pensée lui fit garder l'insigne dans sa poche, il n'avait pas envie de le titiller là maintenant en le narguant sur le fait de n'être que le "second choix". Il écouta donc patiemment le lieutenant leur donner leur affectation, mais il ne put se contenir, plus Gretsky parlait et plus son sourire s'agrandissait, serrant bien le morceau de viande entre ses dents. Il le tira de sa bouche pour le mettre dans la poche de sa veste.

- Et ben ça fait un wagon de mots et de tournures de phrases alambiquées pour dire de faire une file indienne... on est que cinq bonhomme ça sert à rien de s'enflammer avec des mouvements de troupes, si t'en mets un derrière l'autre ça fait juste une file indienne... enfin... éclaireur ce sera... pas de soucis...
Il récupéra son morceau et le ficha de nouveau entre ses dents après avoir dit ce qui lui était venu.

Ceci dit, il était assez content d'être envoyé comme éclaireur au moins n'aurait-il pas à devoir subir les sarcasmes et les crises autoritaires du lieutenant. Rien que la manière dont il parlait des traqueurs commençait à lui courir tranquillement sur les nerfs. Il aurait bien aimé voir les types de la Task faire aussi bien qu'eux sans leurs armures et les armes surpuissantes et entretenues par les spécialistes du Vault dont ils disposent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 85
Date d'inscription : 23/06/2010
Age joueur : 27
Occupations : Tireur d'élite de l'unité alpha
Tu t'sens comment? : Opérationnel

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Lun 27 Sep - 0:18

Toujours cette chaleur moite et suffocante, allongé sur son matelas Lee avait essayé tant bien que mal de fermer l'oeil, mais ces derniers temps la canicule avait complètement modifié le train de vie de la cité. Cela n'en finissait plus et la sécheresse s'était installée, vidant les réserves d'eau de la cité. C'était aujourd'hui qu'avait lieu une mission des plus périlleuses et Lee en tant que membre de la Task Force s'était évidement porté volontaire.

Il appréciait tout particulièrement les missions en dehors de la citée car bien qu'il ne voulait pas se l'avouer par pur élan de fierté, s'il acceptait toutes les missions possibles en dehors du Vault, s'était qu'il espérait un jour pouvoir retrouver son pote Josh, détenu par la Horde ou du moins faire payer à ces salauds la disparition de son collègue.

Lee ne prit pas le temps de réfléchir davantage à la situation et se leva de sa couchette pour se préparer. Il enfila les mêmes habits qu'il portait depuis si longtemps, un pantalon treillis, un t-shirt noir qui commençait sérieusement à tourner au gris et une paire de rangers. En sortant de ses quartiers, Lee put constater que le jour ne s'était pas encore levé, ce qui eu pour effet de faire bailler le soldat. Il n'avait pas dormit de la nuit à cause de cette fichu chaleur, mais cela ne devait pas altérer son jugement et ses compétences sur le terrain.

Il arriva devant le bâtiment de la Task-Force et entra. Il se dirigea tout de suite vers les vestiaires pour y prendre son équipement. Pour cette mission il prit son bébé, un fusil SIG 550 semi-automatique calibre .223 son arme de prédilection, un couteau de combat et suffisamment de munition pour décimer un village. Après s'être équipé, le soldat se dirigea vers la salle du briefing.

Quand Lee ouvrit la porte de la salle, tout le monde était là à l'exception de Gretsky, son boss qui devait diriger l'opération. Il salua Chiara d'un hochement de tête et fit de même avec les deux civils présents. Il fut d'ailleurs surprit de voir des traqueurs se mêler à une mission comme celle là. Mais Lee préféra ne pas l'ouvrir et s'assit en attendant que le lieutenant arrive, ce qui ne tarda pas à arriver.

Le discours de Gretsky fut bref, sans introduction, simplement l'essentiel. Lee fut chargé de l'avant-garde comme à quasiment toutes les missions auxquelles il avait participé avec la Task, en même temps c'était son poste de prédilection.

-Pas de problème chef, dit-il simplement.

Lee n'avait rien d'autre à ajouter et il se contenta d'attendre les autres pour pouvoir enfin partir à la recherche de cette réserve d'eau si importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 281
Date d'inscription : 14/08/2010
Age joueur : 25
T'es où? : Un peu partout
Occupations : trouver des pièces x)
Tu t'sens comment? : Happy ^^

Bon à savoir
Age du perso: 33 ans
Etat physique: Blessé

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Lun 27 Sep - 20:07

  • Dormir profondément est l'une des activités les plus appréciés de Jaime. Ça et boire un breuvage de Tony avec ses amis de vadrouille. Bien sur il n'allait pas prendre un verre avec cet abruti congénital de Gretsky. Si Leto avait été pour lui un bouffon de première, Gretsky ne lui arrive pas à la cheville. Disons ça dans le sens où, Gretsky est au summum de la débilité profonde et ce pour toutes les choses de la vie, et de la survie a vrai dire. Alors quand on sait à quel point Jaime aime Gretsky on peut facilement imaginer sa réaction lorsqu'il apprit qu'il serait sous les ordres de ce mec durant cette mission a risque. Il faut aussi dire que si la mission était à un risque très élevé, avec Gretsky c'était du suicide. Comment se faire envoyer au massacre? Appelez le Lieutenant.

    Pour le coup il aurait bien donné son fauteuil au grand patron pour qu'il mette Leto ou Chiara à la tête de l'équipe. Au moins, eux, étaient doté d'un minimum d'intelligence, juste assez pour ne pas envoyer tout le monde se faire tuer. Gretsky était connu pour sa soif de pouvoir et pour ses décisions.... absurdes. Envoyer le plus de soldat à l'extérieur sans formation n'est en gros pas la décision la plus intelligente qui soit. Heureusement c'est à présent au chef de l'autre division de former les recrues et de juger de leur capacité à aller sur le terrain ou pas. Pour le coup le Gretsky devait se sentir mal de voir le nombre restreint d'homme à ses ordres.

    Enfin... Mise a part le lieutenant qui devrait être jeter accidentellement parlant dans un fossé et laissé pour mort, Jaime était relativement content de son équipe. Chacun possédait des qualités indispensables à la bonne marche d'une mission de cette envergure. Il devait même avouer que Gretsy était tout de même un bon soldat, il savait quand même y faire avec les armes, les poings, les pieds et les cannibales.. Nous ne vous cachons pas que de l'avouer agaçait tout de même Jaime.

    Ses relations avec Chiara étaient en voie d'amélioration ce qui était très bien. Après tout c'est toujours mieux de bosser, pour la survie, avec des personnes que l'on apprécie. Enfin bref, cette fois ci il pourra surveiller son ami suicidaire de plus près et voir un peu s'il était en voie de guérison.

    Tout en réfléchissant à la journée ou les jours qui se profilaient, Ja' se contempla dans la glace et entreprit son rituel du matin, à savoir faire des grimaces pour se donner un peu meilleur mine. Une fois satisfait, il attrapa un ts fraîchement trouvé et l'enfila tout en fouillant ce qui lui servait de bureau. Jaime cherchait son ancien insigne de la Task Force, il avait compris la foi où il avait vu la gamine que cet insigne distinctif pouvait bien lui sauver la vie ou du moins lui offrir un sursis, juste assez pour qu'il puisse trouver un plan d'échappatoire. Une fois l'insigne trouvé il le fourra dans sa poche et enfila son holster d'épaule ainsi que celui de la cuisse.

    Il avait quitté la Task Force, il appréciait toujours autant leur équipement, du moins ces holsters bien utiles. Il y rangea son 9 mm ainsi que son couteau de combat et son petit revolver après les avoir vérifié. Une fois cela fait, il jeta plusieurs chargeurs dans son sac, une trousse médicale, une corde, un biscuit, sa gourde et son ceste.Enfin, il enfila ses rangers, attrapa son Airsoft et son sac puis sorti de sa demeure suivi de près par Loup, son nouveau coéquipier de route.

    Ils traversèrent ensemble le campement et arrivèrent bientôt au lieu de rendez vous où ils retrouvèrent Leto, déjà installé sur deux trois choses qui traînaient là. Loup n'osa tout d'abord pas s'approcher de ce dernier puis après avoir vu la poignet de main qu'échangèrent les deux hommes, décida d'approcher sa truffe. Cela faisait quelque jour que Jaime l'avait sauvé d'une mort certaine, et déjà on avait parlé de ce duo étrange. Cependant le petit chien ne faisait confiance qu'à Jaime et à Anton. Chiara était en cours d'acceptation ainsi que Leto et Lee.

    Ils échangèrent quelque mot avant que Chiara, Lee puis le grand maître de la mission n'arrivent. Ce dernier les regarda un par un puis dirigea son regard vers les barriles. Ja' eut un mauvais pressentiment qui finit par prendre forme très rapidement.

    ....Basinsky... Corvée de bidons,...

    Il leva les yeux au ciel. Bizarrement cela ne l'étonnait pas plus que ça. A vrai dire les deux personnages ne pouvaient en aucun cas se sentir, à croire que le grand Gretsky ne pouvait pas tolérer qu'on montre une supériorité intellectuelle... ce qui n'était vraiment pas dur vu le niveau de référence à savoir: Gretsky. Cette pensée fut rapidement étayé par le commentaire de Leto. Ja' ne pu s'empêcher de sourire sans détacher le regard de Gretsky des fois qu'il essayerait de le tuer... on ne sait jamais.

    Pas de problème chef

    Ja ne fit qu'hausser les épaules et se détourna de Gretsky. S'il espérait que Jaime s'indigne de sa corvée, c'était râpé et il pourrait essayer autre chose plus tard.. Cependant Ja passa près de son ami Lee et le bouscula un petit avec un sourire taquin tout en lui soufflant à l'oreille:

    P'tite Fiotte, encore un peu et il t'autorisera à lécher ses chaussures... tiens bon t'y es presque !

    Sur ce il alla chercher les bidons tout en rigolant sous cape. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas vu son petit Lee et le taquiner lui manquait grandement en particulier lorsqu'il est question des relations soldats/lieutenant.. Jaime regarda le nombre de bidon qui s'élevait à 8 de taille moyenne afin surement de facilité le transport. Enfin... facilité... c'est sur que seul c'était dessuite un peu plus complexe, mais Gretsky étant dénué de neurone preferait surement être ralenti par Jaime et sa corvée au lieu d'en donner 4 à l'un et 4 à un autre... Enfin... on ne peut pas lui en vouloir hein...

    En attendant la suite, Ja sorti la corde qu'il avait rangé dans son sac et entreprit d'attacher les bidons ensembles par "groupe" de 4 puis s'attacha le tout autour du bassin. C'est sur qu'avec sac il avait plus l'air d'un clown que d'un GI et encore moins d'un traqueur. Un instant il imagina Lee avec les bidons... là ça aurait été encore plus drôle, déjà qu'avec tout le matos il avait peu de liberté de mouvement là ça aurait été impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin


Missives : 994
Date d'inscription : 22/06/2009
Age joueur : 32
T'es où? : Ca t'regarde?
Occupations : Lieutenant Leader de l'unité Alpha
Tu t'sens comment? : Bien

Bon à savoir
Age du perso: 25
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Mer 29 Sep - 9:07

Dormir n'a rien d'un luxe quand bien même il repose le corps, une partie de l'esprit lui continue de travailler. Là où l'ont se dit qu'enfin il est possible d'échapper à ce monde de tuerie, où survivre est le maître mot de chaque instant. Douce illusion!! Réveil en sursaut pour la jeune femme qui quitte brutalement le monde des rêves, ou devrait-on dire plutôt...des cauchemars. Question d'habitude depuis qu'elle est fillette, rare sont les fois où elle peut profiter d'un peu de quiétude en dormant paisiblement. S'asseyant au bord de son lit, elle s'offre quelques minutes de réflexion entre sommeil et réveil. Buck, son compagnon canin allongé au pied de sa couche, redresse mollement la tête dans sa direction avant de la reposer au sol en poussant un long et bruyant soupir, limite dérangé d'avoir subit le réveil forcé de sa maîtresse. Chiara lève les yeux au ciel, qui est le plus blasé des deux? Faire quelque pas dans sa cellule militaire avant de se lever pour s'approcher de son bureau où sont rassembler ses effets, plongeant ses mains dans la petite bassine d'eau pour se rafraichir le visage. Et dire que chaque goutte d'eau est devenu denrée rare, façon de parler, elle s'en lave les mains. Chacun perçoit sa ration, libre à elle de l'utiliser à sa convenance et puis... mourir de soif, de faim ou être la proie de la Horde, ça parmi tant d'autre possibilités trop longue à lister, qu'est-ce que ça change avec un avenir incertain? Chaque matin elle se lève pour assurer la sécurité des autres, que le premier qui se pointe pour lui reprocher de « gaspiller » l'eau, son eau, et là prochaine fois elle le laissera crever la bouche ouverte. Juste pour une histoire de bassine? Oui...

Mission du jour, rejoindre un convoi pour une expédition de ravitaillement. De quoi? D'eau!! Bah tiens! Et c'est qui, qui va la chercher cette foutue eau?...

Équipée de sa récente tenu d'intervention, pantalon, tee-shirt et veste au couleur de la Task, c'est pas vraiment dans les fringues qu'elle y porte le plus d'attention mais plutôt dans son armement. Fusil d'assaut M16 semi-automatique, une arme ni trop lourde ni trop légère, suffisante pour le tire de longue portée, à son holster d'épaule c'est une arme plus légère mais tout aussi efficace pour faire des dégât, son Magnum 8mm, celui-là elle ne le quitte que très très rarement. Et puis équipée aussi d'un holster de jambe où repose tranquillement dans le fourreau son couteau de chasse, pratique pour les combats rapprochés. Dans ses poches, quelques mystères et secrets elle seule à savoir enfouis avec ses munitions et...rien de plus. Pas la peine de s'encombrer de chose inutiles, Chiara préfère se charger de peu pour favorise les déplacements rapide. Puis bon, une gourde accrochée à sa ceinture n'est bien sûr pas de refus.

Quittant ses quartiers, talonnée par Buck qui la suit sans laisse de manière docile en restant à ses pieds, qui l'aurait cru que ce taré de chien aurait finit par se laisser dresser? Elle? Non, oh non...elle avait limite jetée l'éponge, puis c'était venu comme ça, du jour au lendemain.

C'est donc avant le levé du jour que la jeune femme avait rejoint le point de ralliement. Rejoignant le groupe d'hommes, elle prenait position près d'eux, son chien s'asseyant automatiquement lorsqu'elle stoppait son avancée. C'est sans surprise qu'elle y retrouvait les autres, Lee, habituée à patrouiller ensemble, il toujours partant pour les missions en extérieur. Elle lui rendit son salue par un léger hochement de tête avant de jeter un regard vers les autres. Jaime, le p'tit rigolo de service qui autrefois faisait partie de son unité, pas spécialement ravie qu'il soit des leurs pour cette mission quand on sait que leur relation était encore sur le fil du rasoir. Surprise cela dit de le voir en compagnie d'un...chiot. C'était une blague? Un moyen à coup sûr de faire foirer leur mission. Sous ses ordres ou pas, elle lui en toucherait deux mots. Et puis dans son coin, le grand, le fameux, l'unique...c'est pour le plaisir de le présenter, ça reste ironique...Leto!! Son adversaire de toujours qui avait choisit de quitter la Task pour soit-disant voler de ses propres ailes et n'obéir qu'à ces propres décisions.
C'est curieux, quand on sait quant faisant partie de cette mission, il serait sous les ordres d'un officier qu'on ne présente plus. Gretsky, la pustule à l'état de service si impressionnant...derrière son bureau, navrant que celui-là même fut choisit pour diriger la faction, un élément de plus à ajouter à la liste, des raisons plausible d'une mort quasi certaine. Et quant on parle du loup il ne tarde pas à envoyer la queue. Chiara le regardait arriver fièrement avec cette assurance de petit chef qui possède les pleins pouvoirs. Risible pire encore de l'entendre briefer l'équipe, manque de tact et d'infos, mais c'est vrai...Gretsky pour sa remarquable intervention contre la horde, qui remonte à quand déjà? Hum! Elle ne pouvait laisser découvrir qu'un petit rictus au coin de ses lèvres en entendant la remarque de Corino, ce genre de piquer au vif avec l'art et la manière de le remettre en cause d'une stratégie inutile, ça ça lui plaisait mais pas la peine de le démontrer trop ouvertement. Aussi bien même que son supérieur, bien qu'il soit au même grade, est clairement stipulé qu'il n'écouterait aucune remarque, la demoiselle se permit d'ajouter avec aisance sur un ton impassible, naturel...


Et qu'est-ce qu'ont fait d'eux? ...Fit-elle en faisant un signe de tête vers la poignées de civils volontaire pour porter les barils attendant les ordres quelque mètres plus loin... Basinsky nous sera plus utile en portant son arme, laissez le soin aux porteurs de s'occuper des barils. Ils sont là pour ça...Lieutenant!

Remarque pertinente, ça ne lui fait ni chaud ni froid. A priori plus enclin à diriger un groupe, elle ne va certainement pas se priver d'un bon élément pour satisfaire la répartition absurde d'un supérieur. C'est ça de la foutre en arrière garde, s'il croit qu'elle pour autant se laisser marcher dessus sans répliquer, c'est pour ainsi dire mal là connaître. Normal qu'elle ajoute son grain de sel, les missions suicide...non merci, en tout cas pas avec Gretsky.

Occupez-vous en!! Fit-elle a l'intention des porteurs qui aussitôt vinrent récupérer le lot de bidons que s'affairait à porter Jaime. Basinsky! Elle enchainait en le prenant à part... Je sais que nos rapports ne sont pas fameux mais a quoi tu joue? Tu crois qu'on part en balade? Ce jeune chien ne vient pas avec nous!! Tu veux faire foirer l'opération!!...il allait répliquer...C'est un ordre!!

C’est bien sûr, sur un ton parfaitement calme dont elle sait faire preuve de maitrise à la fois respectable et catégorique lorsqu’elle lui adressait ses quelques mots. En quelques semaines de temps, Chiara avait pu entraîner et faire découvrir l'expérience du terrain à Buck sur des missions non classées à haut risque. En était-il de même pour le chiot de Basinsky? Pas sûr...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://man-hunt.forumactif.com

avatar


Missives : 39
Date d'inscription : 26/08/2010
Age joueur : 26
T'es où? : Bien calé dans mon fauteuil, j'regarde qui craquera en premier.
Occupations : Officier supérieur de la TF
Tu t'sens comment? : Indifférent

Bon à savoir
Age du perso: 35ans
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Mer 6 Oct - 22:44

[Mes plus plates excuses pour cette longue semaine d'attente, ça n'arrivera plus (mais croyez moi, elle a surement été encore bien plus longue pour moi que pour vous ^^')]



Et voilà, à peine arrivés qu'ils l'ouvrent déjà trop, où était l'erreur du grand patron de la mission ? N'avoir pas envoyé avec l'invitation un petit papier "interdit aux chiens, tenus en laisse ou non", n'avoir pas capté les trois clampins de touristes civils planqués à l'autre bout du monde, ou encore...

"Bien, mon erreur a été de vous laisser la parole, je vais donc réctifier le tir : Dans l'ordre, Corino, si tu voulais dire aux membres de cette mission de se tenir par les parties en dansant l'un derrière l'autre, alors je crois que tu as bien fait de quitter la Task-Force, McMachin, toi, tu n'as même pas eu l'honneur d'etre postulante au titre de dirigeante de cette mission, tu es ma subordonnée, et je n'ai pour seul supérieur que le doyen de cette citée, si celà ne te plait pas, tu peux quitter l'expedition et poser ta lettre de démission sur mon bureau... Quoi que, non, je n'ai pas besoin de la lire, elle sera acceptée, ne t'en fais pas. Basinsky, tu reprends les bidons, j'ai pas envie que, si on est pris dans une emmerde, les civils se cassent en courrant, soient tués ou soient faits prisionniers avec ces précieux récipients, voilà la raison pour laquelle je les ai refilé, pour l'allée, à un Traqueur qui, je dois bien l'avoué, est plus doué qu'un civil pour trouver des endroits où se planquer tout en conservant ses biens.


Tout ça dit d'une voix si fluette qu'on aurait dit une symphonie apprise par coeur depuis sa plus tendre enfance, comme si les mots trouvaient eux-même leur signification, comme si il n'y avait aucun intermédiaire entre le public et les pensées profondes du GRAND Patron d'une mission.

Une nouvelle bouffée de cette merveilleuse fumée qui lui donnait tant d'entraint permit à Sergueï de se rendre compte de la vitesse et de la précision avec laquelle il avait ouvert sa gueule. C'etait prodigieux, magnifique, dire tant de choses sans même y réfléchir, la mission va être mémorable.

Personne n'avait encore eu le temps de répondre, ni même de réaliser ce qui venait de se dire, quand la fumée de cigarette fut propulsée à nouveau par la bouche du Sergent quand il reprit son "discours de motivation : Deuxième partie".


"Bien, maintenant, si l'envie prenait à l'un des trois cités précédemment de discuter à nouveau mes ordres, je pense qu'il n'aurait pas fini d'en baver, car, voyez-vous, une fois dehors, celui qui fait cavalier seul, sans prendre garde à mes conseils... A mes ORDRE ! Pardon, alors celui-ci / CELLE-CI, mettra en danger la vie de tous les membres ici-présents, ainsi que la pérénité de cette mission. Ce qui, bien entendu, lui vaudrait le conseil de discipline et la radiation de la Task-Force, voir l'exile forcé, idée qui sera fortement appuyée par ma personne, car, je vous rassure, ce n'est pas aujourd'hui que je mourrais... C'est d'ailleurs pourquoi..." Il marquat une petite pause afin de prendre une inspiration d'air purement filtré afin d'éviter les plus gros de "cancers des poumons" ou autres risques de "stérilité", puis il reprit, d'un ton bien plus autoritaire "C'est pourquoi LES CLEBARDS RESTENT LA !"



Une fois cette seconde partie finie, Sergueï leva les yeux au ciel en passant outre toute réponse, aucun d'entre eux n'avait à ouvrir sa grande bouche sur ces mots pour dire autre chose qu'un "OUI CHEF", autrement, il en payerait de son grade pour la mission. Nan mais oh, ils se prennent pour qui ces p'tits jeunes, tenter comme ça de sapper l'autorité de leur supérieur... Du jamais vu... Serieusement... D U J A M A I S V U !

Un regard vers Jaine lui lassat comprendre qu'il n'avait plus qu'à reprendre ses bidons, Quand à Chiara, qu'elle aille se faire voir chez les Cannibales, si elle compromet la mission par ses humeurs, qu'elle n'ose même plus se présenter au QG de la Task, c'est pas un gamine presque préputaire qui va remettre en cause l'autorité de Gretsky, Merde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Memento Mori


Missives : 107
Date d'inscription : 14/02/2010
Age joueur : 35
T'es où? : En mission pour la Citée
Occupations : Traqueur en apprentissage auprès de Ezio
Tu t'sens comment? : Agacé par Gretsky pour le moment...

Bon à savoir
Age du perso: 27
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Jeu 7 Oct - 2:21

Alors là on pouvait sans risque de se tromper annoncer que le Gretsky commençait à ne pas aimer le fait d'être à la tête de se groupe... Leto déchira le dernier morceau de sa viande séchée et le cala entre sa joue et sa mâchoire sans le mâcher. Il n'avait que très moyennement gouté la réflexion du second choix, ce type n'était qu'un plan de secourt et se prenait pour l'élu des Dieux... Mais le traqueur avait autre chose à faire avant de partir en éclaireur et laisser derrière lui la présence désagréable de Gretsky, il lui fallait se rendre dans les locaux de la Task, plus précisément dans l'armurerie pour y récupérer un fusil de précision indispensable à sa mission d'électron libre autour du groupe. Au moins il était d'accord sur une chose avec le Lieutenant, les chiens étaient une très mauvaises idée, on ne pouvait leur faire confiance pour se tenir tranquille si jamais il le fallait, en fait Leto avait en horreur ces clébards, il leur préférait sans équivoque les félins beaucoup plus à son image. Il jeta un regard au chiot de Jaime en passant à coté de lui, ce dernier ne l'appréciait pas des masses et il ne pouvait pas lui en vouloir, lui même aurait trouvé beaucoup plus à sa place cet animal dans une gamelle avec quelques racines qu'au milieu de leur groupe déjà assez compliqué pour ne pas en rajouter avec un chien en formation.

En passant à coté de Gretsky, il revînt sur sa décision prise plus tôt et tira de sa poche arrière l'insigne de Lieutenant que le Conseil lui avait donné lors de sa nomination. Il le posa contre le torse du Lieutenant avec un sourire.

- Tiens je pense que ça te sera plus utile qu'à moi... je suis finalement assez content qu'ils aient trouvé un second choix qui prenne un vrai plaisir à jouer le rôle et qui ne se formalise pas de n'être qu'un second choix. Tu es une inspiration pour tous les hommes dénués de talent, il est toujours possible d'atteindre ses buts...


Il continua son chemin et pénétra dans les locaux, direction l'armurerie. Il se rappelait assez facilement le chemin l'ayant parcouru à maintes reprises sans forcément que ce soit validé par la Task mais Jacob avait à l'époque du moins une certaine affection pour lui et ne lui tenait pas rigueur de ces petits empreints. D'autant que Chloé, il le savait usait de son influence pour cela reste dans le même état de fait. Une fois dans la pièce il se dirigea directement vers le râtelier voulu et en tira un fusil de précision en bon état, tout le matos de la Task était un bon état... Il l'épaula un instant, colla son œil à la lunette pour en apprécier la précision et une fois satisfait passa la bandoulière à son épaule avant d'entamer le chemin du retour vers le groupe.

En traversant le couloir, son regard fut attiré par de la lumière filtrant sous une porte, il connaissait ce bureau pour y être venu à chaque fois qu'il quittait la Citée. Il y déposait un mot ou une marque quoi qu'il arrive. Il fit tourner doucement la poignée de la porte et la poussa délicatement. C'est bien ce qu'il s'était attendu à découvrir, la jeune femme s'était une nouvelle fois endormi sur son bureau. il s'approcha silencieusement, la petite lampe à génératrice était toujours allumé et Leto n'y toucha pas, il savait pertinemment l'aversion et la phobie que ressentait Chloé pour l'obscurité totale. Il se contenta de repousser une mèche qui s'était aventuré en travers du visage de la jeune femme, elle semblait apaisée dans son sommeil, c'était une bonne chose... Il prit un petit morceau de papier sur le bureau et saisit un crayon pour y inscrire "bonjour jolie cœur". Il déposa le papier devant le bras de Chloé afin qu'elle le voit en se réveillant et sortit aussi silencieusement qu'il était entré du bureau.

Il réajusta le fusil sur son épaule une fois dans le couloir et quitta les locaux aussi tranquillement qu'il y était entré. Le convoi n'allait pas tarder à partir et il devrait prendre de l'avance pour inspecter les environs.

- Bon c'est pas que je sois pressé mais votre compagnie m'emmerde prodigieusement donc je pars en éclaireur on se revoit plus tard.


Il connaissait assez Jaime et avait assez parcouru les terres désolées avec lui pour savoir que ce dernier saurait reconnaitre les marques qu'il laisserait sur leur passage pour indiquer si la voix était libre ou non. Il adressa un clin d'œil à Chiara toujours associé à un léger sourire narquois et partit vers les portes de la Citée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 281
Date d'inscription : 14/08/2010
Age joueur : 25
T'es où? : Un peu partout
Occupations : trouver des pièces x)
Tu t'sens comment? : Happy ^^

Bon à savoir
Age du perso: 33 ans
Etat physique: Blessé

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Mar 19 Oct - 14:45

  • Alors que Ja mettait en place ses propres fardeaux de route, Chiara énonça une idée brillante à savoir de passer les bidons aux civiles volontaires. Il se tourna vers eux et découvrit des amis de "combats amicaux", ils étaient tous robustes, dévoués, volontaires et très sur d'eux ce qui pouvait être autant un atout qu'un désavantage. Au moment où il allait s'approcher d'eux pour les saluer vivement, Chiara s'approcha de lui et le prit à part.

    Chiara... je sais que tu n'es pas indifférente à mon charme... mais plus tard pour ça... on a une mission !

    Un grand sourire naquit sur son visage et il lui lança un petit clin d'oeil. Bien sur, il plaisantait. Non sans admettre que cela ne le dérangerait pas si ça avait été le cas car il devait bien avouer qu'elle était plutot mignonne comme demoiselle. Enfin bref, ce n'était pas le sujet.

    Je sais que nos rapports ne sont pas fameux mais a quoi tu joue? Tu crois qu'on part en balade? Ce jeune chien ne vient pas avec nous!! Tu veux faire foirer l'opération!!... C'est un ordre !

    Si y a bien quelque chose qui ne fallait surtout pas lui dire c'était " c'est un ordre" car au cas où elle ne l'avait pas remarqué Jaime n'était plus de la Task Force et n'avait presque aucune raison d'obéir à des gens qui n'était pas digne de respect. Pourquoi obéir à des co**? On se le demande n'est ce pas? Si y a bien un truc que Jaime n'appréciait pas dans la Citée c'était bien cette histoire de pseudo hiérarchie dans les forces de l'ordre. Il savait bien qu'il devait y avoir un chef mais pourquoi ce serait un mec qui n'a jamais servi sous les ordres de tel personne qui se devrait de choisir le chef de la division? Ja était d'avis de faire une sorte de vote au sein des soldats afin de choisir qui était le mieux placé. Enfin là non plus ce n'était pas le sujet.

    Il la regarda longuement et hésita à refuser de l'écouter juste au nom de ses propres principes à savoir: ne recevoir d'ordre de personne. Il avait appris qu'on avait plus de chance de s'en sortir lorsqu'on agissait par soi même, par ses propres choix car on ne pouvait plus les remettre en question et remettre la faute sur les autres et aussi parce que beaucoup ne savait pas gerer une équipe correctement. Cependant, il respectait assez Chiara pour ne pas aller contre sa "demande" d'autant qu'il n'avait pas prévu d'amener Loup avec lui. Si l'ordre serait venu de Gretsky il aurait surement eu plus de mal à accepter...non en fait... il aurait amené Loup car il savait aussi que Loup même sans avoir eu beaucoup d'entraînement avait un don pour ce job.

    Je t'ai déjà dit que je n'étais pas un de tes soldats et que je ne le serai jamais alors tu changes de ton avec moi. Même si le Patron nous a donné pour consigne de suivre les directives de Gretsky et de toi si besoin est, tu sais très bien que ça m'importe peu et que c'est pas comme ça que tu vas me faire obéir.

    Il la regarda droit dans les yeux pour bien lui faire rentrer ça dans la tête. Chiara savait très bien tout ça, ils avaient déjà fait des missions ensemble et ils avaient souvent eu des altercations. Il ne fallait pas trop prendre des airs supérieurs avec Ja sinon il pouvait emmerder vraiment le monde. Pas en mission, certes, il tenait à la vie et à la vie des personnes avec lui qui les connaisse ou pas. Pour cela c'était un mec bien, mais il pouvait très bien en faire qu'à sa tête lorsqu'il savait qu'une décision était mauvaise. Tout le monde savait qu'il était mieux de l'avoir de son coté plutôt que l'inverse d'autant qu'il était un bien meilleur élément.

    Pour ce qui est de Loup, je te proposerai bien de faire une petite virée avec Loup et le tien pour te montrer que ce petiot a un véritable don pour ce métier. J'ai pas eu besoin de le dresser, il m'écoute et a un instinct incroyable.... mais je n'avais pas l'intention de l'amener et tu as bien de la chance de me l'avoir demandé avant...

    Il lança un regard de biais à Gretsky. La demoiselle comprendrait certainement. Sur ce Gretsky se mit à parler et Jaime alla bavarder avec les civils suivi de près par Loup. Les hommes rirent de ce dernier qui se roulait au sol se plaquant les pâtes sur ses oreilles.

    Vous vous êtes bien trouvé
    Oui... il déteste tout autant que moi d'entendre parler cet abruti* de Gretsky

    Basinsky, tu reprends les bidons, j'ai pas envie que, si on est pris dans une emmerde, les civils se cassent en courant, soient tués ou soient faits prisonniers avec ces précieux récipients, voilà la raison pour laquelle je les ai refilé, pour l'allée, à un Traqueur qui, je dois bien l'avoué, est plus doué qu'un civil pour trouver des endroits où se planquer tout en conservant ses biens.

    Les hommes se tournèrent vers le Cap'taine et serrèrent les poings. Ja siffla, Gretsky était tellement persuadé que les civils étaient des peureux qu'il en avait oublié de se renseigner sur les trois volontaires. Ou peut être était il trop occupé à contempler son reflet d'homme supérieur dans le miroir .. allez savoir...

    Bien, maintenant, si l'envie prenait à l'un des trois cités précédemment de discuter à nouveau mes ordres, [..] ce n'est pas aujourd'hui que je mourrais... C'est d'ailleurs pourquoi... C'est pourquoi LES CLEBARDS RESTENT LA !"

    Tiens je pense que ça te sera plus utile qu'à moi... je suis finalement assez content qu'ils aient trouvé un second choix qui prenne un vrai plaisir à jouer le rôle et qui ne se formalise pas de n'être qu'un second choix. Tu es une inspiration pour tous les hommes dénués de talent, il est toujours possible d'atteindre ses buts...

    Là, Ja et ses compagnons ne purent réprimer un rire. Le traqueur salua son collègue avec un sourire puis s'avança vers Gretsky et lui posa une main sur l'épaule et de l'autre montra certains habitants qui regardaient la scène de loin.

    O grand seigneur de la Guerre je te remercie pour ce discours des plus merveilleux. Je bois tes paroles comme s'il en dépendait de ma vie et j'apprécie ta dévotion à cette mission et à notre bien être et étant le modèle de ces personnes tu comprendras que si un membre de cette équipe est blessé, capturé ou tué sous tes ordres tu serras toi aussi jugé pour ton incompétence que tout le monde connaît et tu laisseras ainsi ta place à Chiara ou un autre membre de l'équipe pour diriger cette mission et pourquoi toutes les autres.. Après quand on est un homme aussi grand que toi il est facile d'accepter les hautes responsabilités qui lui incombent.

    Il le regarda droit dans les yeux. Ja avait beau tourner beaucoup de chose à la dérision et à la plaisanterie il n'en était pas moins très sérieux lorsqu'il dépendait de la survie de ses amis et de ses collègues. Il savait que Gretsky savait mener ses hommes mais il avait un jugement abruti par sa propre personnalité à savoir qu'il se jugeait meilleur que le reste du monde. Ja se doutait que Gretsky n'apprécierait certainement pas tout ça mais il savait aussi qui pouvait pas se passer du personne de plus, d'un bon élément qui plus est, pour cette mission donc il risquait pas grand chose de plus mise a part un conseil de discipline. Et encore, il n'en avait pas peur car sans vouloir trop se vanter, il était un peu trop important entant que traqueur pour cette citée pour que le Patron risque de ne plus l'avoir sous ses ailes d'autant ils s'entendaient plutot bien.

    Tes menaces ne me touchent pas. S'il arrive quelque chose à l'un d'entre eux alors qu'on était contre un de tes ordres.. je t'assure que tu le regrettas. Et tu sais aussi bien que moi que je peux être très mauvais. Aussi fort te crois tu, je le suis d'autant plus.

    Il s'écarta, lâcha un grand sourire et se tourna vers ses trois amis.

    Bien, pour ce qui est du "laçage" des civils, c'est impossible. Je peux comprendre ton inquiétude o grand seigneur mais tu devrais regarder un peu plus autour de toi. Ces trois mecs ne sont peut être pas des traqueurs ou des agents de la Task Force mais j'ai d'autant plus de respect envers eux qu'envers toi et certains membres de ton unité. S'ils n'étaient pas important dans leur domaine et donc pour la Citée, ils seraient déjà enrôlés pour la Task et tu les aurais actuellement sous tes ordres. Ils sont braves, se battent bien et repoussent toujours leurs limites. Ils sont déjà sortis avec moi et s'en sont bien sortis. Ils sont en sommes, digne de confiance. Mets leur des petits joue joue de la task entre leurs mains et ils seront bien utiles. T'accorde peu d'importance à ce qu'on te dit mais si Patron te les as mis entre les pattes c'est bien parce qu'ils sont forts.

    Il regarda Gretsky, ses hommes puis Loup. Il s'agenouilla près de ce dernier et lui intima de rester là puis demanda à la compagne de l'un des hommes de le garder en attendant. Loup ne semblait pas comprendre mais il obéit.

    Tu devrais en profiter pour discuter avec Buck c'est un excellent chien de ... traqueur.

    Ja lui caressa la tête puis se redressa alors que Leto s'éloignait. Alors ces hommes? Ils venaient ou pas?

    Bon Gretsky ... je vais finir par m'endormir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin


Missives : 994
Date d'inscription : 22/06/2009
Age joueur : 32
T'es où? : Ca t'regarde?
Occupations : Lieutenant Leader de l'unité Alpha
Tu t'sens comment? : Bien

Bon à savoir
Age du perso: 25
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Ven 5 Nov - 19:08

[hj: Vraiment désolée pour le retard!!]

Hum…quelle douce ambiance avant de partir en mission, ca respire l’envie d’en égorger un ou deux…ou trois !! Fallait si attendre que le Gretsky écorche si joliment son nom, nan vraiment c’est très classe de sa part on reconnait bien là sa considération qu’il porte pour chacun des êtres autres que sa petite personne. Elle se force de garder un poil de respect envers cet être détestable à souhait et s’est directe la claque en pleine gueule reçu en retour, pour ça et son allusion bien définit que si cela ne lui siée guère d’être sous ses ordres, elle n’a qu’à faire marche arrière et déposer sa démission. L’idée est tentante, mais c’est contraire à ses principes. Et il va rapidement s’en rendre compte…

Le laissant planer sous ses petits airs de chef, la jeune femme reporte son attention sur son ancien partenaire d’unité, Basinsky. Il s’en donne a cœur joie en lui rappelant de A à Z qu’il ne fait plus partie de cette dite unité et que part conséquent il n’a des ordres à recevoir de personne.


- Soit !...Je ferais avec. Mais met-là un peu en veilleuse, c’est un…conseil !!

Bien, très bien !! En voilà un autre qui s’obstine à rester sur ses positions, si la seule hiérarchie est de suivre Gretsky aveuglément et que chacun part à droite ou a gauche, alors la demoiselle peu d’or et déjà imaginé le résultat de la mission…un échec. Peu de chance de compter sur Corino qui suit en partie son propre chef, bien qu’elle aurait plus de confiance à lui accorder en matière d’expérience puisqu’ils ont quasiment été formés ensemble. Qu’il soit un bon élément est une chose, mais ça ne fait pas tout, il a choisit son camp. La Task est l’élite de la Citée, reposer ses espoirs sur les épaules d’un traqueur serait plutôt mal vu et de toute façon pas envisageable pour Chiara. Nan…elle ne peut se fier à personne, excepté Lee…

- Je n’ai pas eu le plaisir d’apprendre votre participation dans cette mission, il est clair que si je l’avais su…la donne serait différente. Quoiqu’il en soit, il faut bien quelqu’un pour assurer vos arrières. Je ne laisserais pas mes hommes poursuivre une mission vouée à l’échec, alors j’en suis !

Son unité était peut-être minime en ne comptant que Lee parmi elle, Tragger était son « subordonné »…gradement parlant, mais essentiellement son ami, l’un des rares ami qu’elle peut s’offrir, alors pas question de l’envoyer au casse-pipe avec l’autre imbécile heureux. Leto quitta le groupe afin de partir en éclaireur comme l’avait ordonné Gretsky, Basinsky jouait un de ses éternels numéros de je-m’en-foutisme pour amuser la galerie, c’est ce genre d’attitude désinvolte qui lassait Chiara à la longue. Donnez-lui la liberté et un fusil à ce traqueur et il se croit capable de tout, même d’emmerder les autres. Bref…attendant que le groupe décide de se déplacer, Chiara jetait un coup d’œil à Buck, laissant sa main caresser le sommet de son crâne d’un geste lent et affectif. Loin des chiens non dressés qui serve de pâture, Buck peut se révéler être une arme dissuasive, capable de blesser ou même de tuer par simple morsure, un allié de taille à ne pas sous-estimé. Et qu’il le veuille ou non, l’animal reste à ses côtés…ça en contrepartie de suivre ses ordres.

- Oh…une dernière chose, faudrait peut-être penser à y aller si vous ne voulez pas rentrer avant la tomber de la nuit, ça serait dommage de se faire repérer à cause d’une petite braise de cigarette !!

Sur ses derniers mots, Chiara quitta l’enceinte du QG pour se diriger vers le portillion donnant sur l’extérieur hostile. De là, elle suivrait le groupe en compagnie de Buck…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://man-hunt.forumactif.com

avatar


Missives : 39
Date d'inscription : 26/08/2010
Age joueur : 26
T'es où? : Bien calé dans mon fauteuil, j'regarde qui craquera en premier.
Occupations : Officier supérieur de la TF
Tu t'sens comment? : Indifférent

Bon à savoir
Age du perso: 35ans
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Ven 5 Nov - 23:59

(Désolé Lee, mais je souhaites faire avancer le truk un peu plus rapidement, on sort du Vault, histoire de décoincer les évènements...)


Corino, Corino... Celui-là avait bien de la chance d'être qui il était... Gretsky n'oserait jamais lui avouer qu'il a pour lui un certain respect... Qui ressemblerait plus à une rage enfouie par un ex "deuxième" de la course au trône...
Malgré ses gestes, malgré ses paroles, Gretsky ne pouvait strictement rien retorquer à Corino, il se serait fait ridiculiser SUR LE CHAMP. S'il y a bien une personne avec laquelle il a apprit à fermer -très occasionnellement- sa gueule, c'etait bien ce foutu traqueur de mes deux...

Mais, justement, Sergueï ne fit rien. L'insigne chutta, et s'écrasa au sol dans un petit soulèvement de poussière rose... Avec un bruit qui résonna dans la tête du chef de la Task pendant dix bonnes secondes (soit dix fois plus que nécessaire pour lui mettre les nerfs à vif et lui faire bouillir le sang). Sergueï dût en mordre le filtre de sa cigarette... Filtre qui se scinda en deux dans sa bouche, et qu'il recrachat lorsque Basinsky commençat à parler... Oh, lui! Il allait y passer, et pas qu'un peu...

Il le laissat cracher toutes ses tripes, agir, pendant au moins trois minutes, comme il n'oserait plus jamais agir par la suite... En quelque sorte, Sergueï laissat Basinsky se prendre pour ce qu'il n'etait pas, le temps de faire son shox devant les trois pecords et le reste de l'equipe... Quelque part, ce mec parlait beaucoup sur la façon d'être de Gretsky, mais il etait encore pire que lui, il etait tellement aveuglé par sa propre lumière qu'il ne voyait pas le sourire mesquin de Gretsky prendre de plus en plus d'empleur sur son visage, au point d'en devenir le trait le plus flagrant... Un sourire sadique, et un regard qui envoyait plus de flammes que n'eut pu le faire l'enfer depuis ses premières apparitions... L'homme etait en rage, et il transpirait toute cette haine comme celà lui arrivait bien peu souvent... Si UNE chose pouvait mettre Sergueï dans un etat de rage incontrolable, c'etait bien l'insubordination au départ d'une mission (ça, plus une dixaine d'autres "petites choses")...

Le temps se calme, et la dernière etincelle de Basinsky mit le feu au poudres, lorsqu'il se tourna vers Gretsky avec ce petit sourire, et qu'il lui dit qu'ils n'allaient pas coucher là... A ce moment, plus rien n'existait dans Grestky à part sa rage... Et, fait étonnant... D'un seul coup, les apparences changères du tout au tout, en une seconde, Sergueï retrouva un sourire plus "naturel" et ses yeux perdirent ce petit eclat...

L'homme crachat sa clopes à peine finie et se mit en mouvement vers la sortie... Vers la sortie... Ou... En tout cas, vers Basinsky... Personne n'eut le temps de comprendre quand il décrochat un crochet du droit en plein dans l'estomac de ce connard... Et il lui était vivement déconseillé de riposter, ou même d'ouvrir sa gueule... Car, quand Gretsky a ses yeux là, il peut tuer un homme... D'ailleurs... Oui, non, c'est une autre histoire...

"Ecoute-moi bien, mon gamin, la rage était réapparue dans ses yeux comme dans sa voix. Tous autours étaient bien trop stuppéfais pour pouvoir réagir, et Gresty n'en restait pas moins une brute épaisse et surentrainée . Je ne supporterais plus jamais un tel comportement, en tout cas, pas pendant cette mission. Si tu as des comptes à regler avec moi, ce sera à notre retour, et cette fois-ci, je ne viserais pas le ventre, et je ne retiendrais pas mon coup. Je me fous royalement de te tuer au corps à corps et de perdre ma place en t'ayant remit à la tienne. Il reprit sa respiration, et tourna légèrement son regard pour voir les reactions. Il avait tout gagné, le calme était revenu -à part un canniche de poche qui lui bouffait le molet- Si j'accepte ce comportement de Corino, c'est parce qu'il est quelqu'un que j'aurais pu respecter un minimum si j'avais été quelqu'un d'autre. Mais toi, TOI, tu n'es qu'une sous-merde de bas étage, et tu m'obéiras sans broncher, au moins pour aujourd'hui, est-ce bien clair ? J'espère, car dans le cas contraire, tu nous feras tous tuer, et j'espère que tu en es conscient. En mission, tu m'obeis, POINT. Donc, tu prend les bidons pour l'allée, et les trois danceuses les prendront pour le retour, quand ils seront pleins et que tout le monde sera saint et sauf. Maintenant, j'en ai mare de parler, EN AVANT TOUT LE MONDE, PRENNEZ VOS POSTES, BASINSKY NOUS REJOINDRA QUAND IL SE SERA REMIT DE SES EMOTIONS...

Grestsky sorti du Vault avant qu'aucun n'ait eu le temps de réagir... L'altercation avait été violente, mais il s'était vraiment retenu. Basinsky pouvait s'estimer heureux que celà soit arriver pendant une mission et non pas lorsque Sergueï etait en civil, sans quoi il y aurait eu au moins une tombe de plus avant la fin de la soirée... Il se retourna une dernière fois avant de rallumer une clope et expira toute la colère qu'il avait pu emmagasiner... Dieu qu'ça f'sait du bien! Merde!

(Désolé Jaime, mais 'fallait pas aller si loin sans etre Corino, 'Gretsky n'est pas une lavette, et il a les moyens de se faire entendre ;p T'auras ta vangence, mais hors du scenar, maintenant, si ça ne vous gène pas, on commence vraiment le chemin. EN ROUTE, mauvaise troupe ;) ) [Cloture du topic plz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
C'est à quel sujet?


Missives : 254
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    Sam 6 Nov - 0:32

Topic Clos effectivement. Et je pense tout comme Gretsky qu'il était temps que ça arrive (d'autant que les tueuses de la Horde attendent depuis un bon moment déjà...), encore que j'aurai remis Corino à sa place de la même manière que tu l'as fait avec Basinsky, mais il faut dire que ce dernier en fourbe était partit avant la fin... Quel lâche il fait...

Enfin,

PREMIÈRE PARTIE TERMINÉE.

Vous recevrez par mp les indications concernant la suite de la mission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission 1 : Ravitaillement] Trois p'tits tours et puis s'en vont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man Hunt :: 
● Archives
 :: Archives
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com