Man Hunt

Quand l'homme chasse l'homme...Votre instinct est votre seul salut!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rory Kessler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Missives : 24
Date d'inscription : 10/05/2010
T'es où? : Même si je te dis où, tu ne pourras me voir
Occupations : Une seule préoccupation : la survie. Et un jour, peut-être ... la vengeance
Tu t'sens comment? : Focused on

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique:

MessageSujet: Rory Kessler   Lun 10 Mai - 19:47

Votre passeport




●●● Rory Kessler
feat James McAvoy
« Les principes sont les principes, dussent les rues ruisseler de sang. »



______*Montrez votre laisser-passer !!*


Votre niveau RP
[ ] TRES BON [X] BON [ ] ASSEZ BON [ ] NORMAL

Age : 26 ans
Groupe : Nomade
Occupation: La survie et la préparation de sa vengeance, c'est suffisant
Caractère : Déterminé - trahi - enragé - sombre - solitaire
Ses faiblesses : Rory n'a, à priori, qu'une seule faiblesse : c'est, justement, son absence de faiblesses, qui fait de lui quelqu'un prêt à tout, à n'importe quel prix. Mais sous la couche de vernis, que reste-t-il du petit garçon qui a perdu sa mère, et n'a pas compris que sa seule famille restante, son oncle, l'ait chassé de la tribu, soi-disant pour le protéger ? Toutes ces années de lutte pour sa survie, seul, ont laissé leurs traces ; et la peur qu'il prétend ne pas connaître est bien là, sous la surface, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus la tenir enfouie.
Particularité : Le nom de Rory Kessler à lui seul est sa particularité : ce n'est, en effet, pas son vrai nom, mais un qu'il s'est choisi. Qui se rappelle aujourd'hui qu'il s'appelait en fait Jayden Robinson, à part lui ? Mais c'est très bien comme ça, l'anonymat c'est tout ce qu'il demande, ça l'a d'abord maintenu en vie, et maintenant ça va lui faciliter la vengeance.
|| Histoire ||


    Jayden Robinson, donc ... Son nom de naissance, celui qu'il avait porté jusqu'à ses douze ans, à peu près - les dates, ce n'est pas ce qui occupe le monde, il aurait bien pu avoir quatorze ans aussi, ou neuf. Pour ce qu'il en a à foutre maintenant, de toute façon ... Tout ça, c'est juste des putains de mauvais souvenirs, un truc qui a tourné au cauchemar sans même qu'il le voie venir.
    C'est sa mère qui l'avait baptisé ainsi ... Jayden ... Parce qu'elle ne savait pas si elle aurait une fille, ou un garçon ; alors, pour pas s'emmerder la vie, elle avait choisi un prénom mixte. De toute façon, elle n'avait jamais caché à Jayden qu'elle ne l'avait pas vraiment voulu ; la Horde lui avait demandé de faire en sorte d'enfanter, et elle l'avait fait. L'instinct maternel de sa mère, du coup, n'avait jamais été très développé ; mais ça, il était trop petit pour s'en rendre compte. Ce dont il se rappelle lui, ses premiers souvenirs, ce serait plutôt vers l'âge de 5 ans. Et la vie n'était pas si malheureuse ; avec sa mère, ce n'était pas le grand amour dont un enfant aurait pu rêver, par contre il avait un oncle plutôt cool. Nathan. Ou Caïn, comme tout le monde l'appelait ; il était sans doute un des rares à l'appeler par son nom.
    A défaut d'avoir eu un père auquel s'identifier, il avait donc un oncle. Le chef de la Horde, en plus. Comme modèle, c'était pas mal, le seul soucis c'est qu'il ne ressemblait en rien à son oncle. Les mômes de la Horde, d'ailleurs, ils se foutaient bien de sa gueule. Lui se demandait plutôt si c'était parce que sa mère avait choisi un prénom qui allait aussi aux filles, qu'il était plus petit, plus maigrichon que les autres. En tout cas, il était pas fort comme son oncle ; il aurait bien aimé pourtant, comme ça il aurait cassé la gueule des autres, qui l'emmerdaient. Au lieu de ça, il se plaignait de temps en temps, à sa mère ou à son oncle. Rarement quand même, parce qu'il savait à l'avance qu'il ne serait pas très bien accueilli ; l'un comme l'autre lui disaient qu'il devait régler ses problèmes lui-même, en adulte. Parce qu'à 7 ans on est adultes peut-être ?
    Encore que ... leur manière de vivre ... ce n'était pas exactement ait pour que les mômes s'épanouissent. Ni les mômes, ni personne d'ailleurs ; c'était de la survie, parce que le monde ne faisait pas de cadeau. Ca, c'était réplique préféré de Nathan, et c'est ce qu'il lui avait encore dit quand sa mère avait attrapé le typhus, et était morte, emportée en moins de 2 jours. Son corps avait été brûlé dans la foulée, avec ceux de trois autres malades, pour éviter que l'épidémie se propage. Jayden, lui, avait été malade, et avait développé une forte toux ; on l'avait mis en quarantaine, avant une dizaine d'autres malades. Deux seulement avaient survécu : lui, et une femme d'une vingtaine d'années. La Horde les avaient récupérés, une trentaine de jours après leur mise en isolement, alors qu'ils attendaient au milieu de cadavres déjà puants, qui avaient été brûlés sur le champ.

    N'empêche ... tout chétif qu'il soit, il avait survécu, même si la maladie n'avait pas vraiment aidé son développement ; sauf que maintenant, il n'avait plus de mère, plus personne pour s'occuper de lui. Il comprenait mieux, finalement, que oui, à 7 ans déjà, il avait été adulte, et que maintenant il allait devoir s'occuper de lui-même tout seul. Gagner sa pitance, tous les jours. Il avait été envoyé aux enclos, puisque plus personne n'était là pour travailler pour lui. Là-bas, il donnait à boire au bétail, pour les tenir en vie en attendant qu'on les exécute.
    Jusque vers onze ans, il avait fait ça ; ensuite, on avait estimé qu'il devrait faire une tâche plus utile à la communauté, puisqu'il grandissait. On avait essayé de lui apprendre à se battre, mais peine perdue ... Il encaissait les coups, encore et encore, tant qu'il le pouvait, mais il n'avait clairement pas la corpulence pour devenir un chasseur. Trop chétif, qu'on lui avait dit. On l'avait emmené voir Nathan, pour qu'il lui réattribue une mission. Mais il n'y avait rien d'autre pour lequel on puisse avoir besoin de bras, et on l'avait donc ramené aux enclos.

    Cela dit, les regards autour de lui avaient commencé à changer, et il s'en rendait compte ; il ne comprenait juste pas comment les gens le voyaient. Pas en bien ça il en avait conscience mais ... la Horde n'avait jamais représenté à ses yeux que des gens qui vivaient ensemble parce qu'ils n'en avaient pas le choix ... pour l'humanisme et l'amour de son prochain, on repassera ... Mais jamais Sylvia Tully, la gardienne des enclos, ne s'était montrée si agressive avec lui, que le jour où elle l'a frappé en pleine face, l'envoyant pratiquement au sol, pour une erreur qu'il n'avait même pas commise.
    C'est cette nuit-là que Nathan est venu le trouver, dans l'abri qu'il avait "hérité" de sa mère, pour lui dire qu'il devait s'enfuir. Qu'on considérait qu'il ne servait plus à la communauté, et que s'il ne partait pas, il rejoindrait les enclos ... en tant que bétail. Que "je sais que je suis ton oncle, mais je suis aussi leur chef et je dois donner l'exemple". Autrement dit, qu'il était d'accord pour procéder ainsi. Que le lendemain, à l'aube, des hommes viendraient le chercher. Qu'ils seraient armés. Qu'il devait prendre un minimum d'affaires, ne pas trop se charger, sans ça il ne fuirait pas loin. Qu'on n'enverrait sans doute personne à ses trousses, parce qu'il n'était qu'un enfant, et qu'il ne pouvait pas nourrir grand-monde. Et à la fin de tout ce petit discours, Nathan lui avait donné un poignard. "C'était le mien, mais c'est toi qui en auras le plus besoin maintenant".

    Ensuite, son oncle était reparti, aussi silencieusement qu'il était entré dans l'abri ; Jayden avait alors paqueté quelques affaires, le couteau, de la ficelle, une petite bouteille de gaz presque vide, une pierre à feu, dans un morceau de tissus qu'il avait noué. Il était parti sans demander son reste, parcourant le camp la peur au ventre qu'on l'entende, qu'on l'identifie, qu'on le pourchasse. Arrivé hors de portée de vue, il s'était mis à courir, courir, aussi vite que possible, préférant s'écarter du chemin défoncé et s'enfoncer dans une jungle urbaine plus effrayante, mais qui offrait aussi plus de cachettes.
    Au petit matin, il avait fini par littéralement tomber, l'épuisement et la peur ayant eu raison de lui ; son repos, toutefois, n'avait été que de courte durée, puisque des bruits non loin de lui l'avaient réveillé alors que le soleil n'était pas encore totalement levé. Croyant que les traqueurs de la Horde pouvaient s'être lancés quand même à ses trousses, il avait repris sa fuite, cette fois non pas pour mettre un maximum de distance entre lui et ses poursuivants, mais pour se trouver le plus sûr abri possible. Avec soulagement, il avait fini par se rendre compte, au hasard d'une planque de fortune, que c'était un simple humain qui errait dans les ruines, un peu comme lui. Le genre de ceux que la Horde chassait. Le genre de ceux qu'il était devenu.
    Toutefois, sans savoir quelles étaient les intentions de l'homme, là-bas, Jayden resta caché ; l'homme était plus vieux, et nettement plus fort que lui. Peut-être plus désespéré aussi ; Jayden, en dépit de la fatigue qui commençait à le miner, devait reconnaître qu'il n'avait ni soif, ni faim. Rien qui l'affaiblisse vraiment. Ce n'était pas le cas de l'homme, dont l'allure en aurait effrayé plus d'un. Et qui lui faisait peur, à lui ; Jayden était persuadé qu'il était prêt à tout, et il se fit encore plus petit, encore plus silencieux dans sa cachette. Pour son malheur, l'humain avait semblé trouvé l'endroit assez convenable pour s'installer, lui aussi ; ils se trouvaient tous les deux dans les ruines de ce qui avait sans doute été un immeuble autrefois, et Jayden, à quelques mètres seulement, pouvait entrevoir son supposé ennemi. Il installait un piège, sans doute pour tenter d'attraper un rat. Ce ne pouvait signifier qu'une seule chose : il resterait ici un moment. Peut-être toute la journée, voire même ... toute la nuit ? Jayden avait besoin de dormir, terriblement ; il fallait espérer qu'il ne viendrait pas en tête à l'homme d'explorer son environnement proche. Le jeune garçon, quant à lui, accrocha comme il le put son ballot autour de son ventre, le dissimulant sous ce qui lui servait de sweat. Quelques minutes après, il était endormi.

    Quatre jours. Trois nuits. La durée pendant laquelle l'homme resta. La durée pendant laquelle il dut rester caché, n'osant pas bouger pour ne pas faire un bruit. Et l'attente ensuite, pour être sûr qu'il ne reviendrait pas. Quand Jayden put enfin sortir de sa cachette, il était sur les genoux. Littéralement. Ses jambes, immobiles pendant trop longtemps, ne le portaient plus. Et s'il était entré dans sa cachette en relativement bon état, ce n'était plus le cas maintenant. Il était dévoré par la soif, et dans une moindre mesure par la faim ; il lui faudrait trouver rapidement un endroit où boire, très rapidement.
    Son couteau glissé dans la ceinture de son pantalon, à portée de main, le reste de ses affaires toujours accrochées après son torse, il était donc parti en exploration de la grande ville - ou tout du moins, de ce qu'il en restait - à la recherche d'un fond d'eau, et peut-être même de nourriture. Un rat par exemple, comme l'étranger l'avait fait.
    Pendant plus de deux heures, il lui fallut arpenter l'ancienne Cité des Anges, en tâchant de faire le moins de bruit possible ; au hasard de son errance, il repéra d'ailleurs une bonne cachette. Légèrement surélevée, implantée sur les ruines d'un ancien immeuble. Et visiblement, personne encore n'en avait fait son refuge. Probablement parce que l'entrée en était très étroite, bloquée par des morceaux de béton, et qu'il n'y avait guère qu'un enfant de son âge qui pouvait y accéder. Mais justement, pour lui, ce serait parfait. Et après avoir enfin trouvé un trou d'eau auquel s'abreuver, c'est là qu'il s'était réfugié ; il avait encore faim, mais la souffrance dans ses jambes lui semblaient trop forte pour partir en recherche de nourriture dans l'immédiat.

    Dans les semaines qui suivirent, Jayden eut le temps de découvrir son nouveau monde, cet extérieur qu'il ne connaissait que peu, quand il appartenait encore à la Horde. C'était un milieu hostile, pour un gosse comme lui, et s'il ne croisait que rarement d'autres humains, ceux qu'il rencontrait n'avaient jamais des intentions bien sympathiques à son égard. L'un d'entre eux, un jour, lui avait dit "Pourquoi devrais-je te laisser vivre ? De toute façon, je suis plus fort que toi. Je volerai tes outils, et tu crèveras ici.". Mais Jayden, au cours du temps, avait développé un instinct de survie qu'il ne se serait pas cru possible d'avoir. Serrant fermement son poignard dans sa main, il s'était jeté sur le type avec toute sa rage. Celle qui commençait à s'insinuer en lui, chaque jour, quand il repensait à son oncle qui aurait pu lui éviter ce cauchemar, et n'avait rien fait. Il avait eu du mal, mais il avait planté le type. Il l'avait tué, puis, froidement, il avait fait ce qu'il avait vu faire tant de fois aux enclos. Il l'avait dépecé, avait prélevé quelques uns des meilleurs morceaux, puis avait laissé son cadavre pourrir là.
    Quand il était rentré à sa cachette, s'assurant, comme à son habitude, que personne ne l'avait suivi, il tremblait encore de ce qu'il venait de faire. Mais il se sentait aussi, en un sens, plutôt fier de lui. Il avait tué ce type, il en était capable. Il n'était peut-être pas le plus fort, mais il avait quand même réussi à planter cet homme. Et plus personne ne lui ferait croire qu'il n'était qu'une petite merde insignifiante, comme on l'avait tant de fois sous-entendu à la Horde.

    A partir de là, son cauchemar avait commencé à moins en être un ; la détermination, et la rancune, au moins autant que son instinct de survie, l'avaient mené là où il ne pensait pouvoir aller. A survivre, non seulement, mais également à ne plus être une proie potentielle. A être le chasseur, à prendre place en haut de la chaîne alimentaire. Devenir le prédateur lui apportait un sentiment de puissance, et de revanche. La Horde ... Il y pensait souvent ... ils l'auraient tué, ils l'avaient chassé. Nathan paierait.
    Mais pas tout de suite. Pour l'instant, il allait crever ce chasseur de la Horde, qui venait de croiser son chemin ; ce matin-là, il était en expédition pour trouver du gaz, ou de l'essence. N'importe quel combustible en fait. Sa petite bouteille, précieusement économisée, lui avait duré plus de 4 ans. Mais maintenant qu'elle était vide, il lui fallait la remplacer ; ce genre de produit était précieux, dans un monde comme le leur.
    Il s'était donc aventuré au milieu des ruines de la ville, qu'il commençait à bien connaître ; il avait dû changer de cachette, il y a quelques temps, et il avait pour se faire choisi son nouvel endroit avec soin. Quelque part entre le moment où il avait été chassé, et aujourd'hui, il avait fini par grandir ; la survie avait forgé son corps, également, et la petite entrée de sa cache est devenue par trop étroite. Quant à déplacer les énormes blocs de béton qui la délimitaient, il n'en était pas question.

    Et donc, ce matin, alors qu'il sortait de sa nouvelle cache, un type lui était tombé dessus ; il avait manqué de prudence, se croyant trop à l'abri des regards. L'homme l'avait frappé à la nuque, par derrière. Un coup en traître, qui avait mis Jayden à genoux, lui faisant voir pendant instant 36 chandelles. Pas pour longtemps toutefois ; il connaissait l'enjeu de ce genre de combat. La vie. La mort. S'il faiblissait, l'autre en face n'hésiterait pas.
    Mais il ne faiblirait pas, ça non. Cette période était finie pour lui. Maintenant, il inversait la tendance, comme il venait le faire là, en profitant d'être au sol pour décocher un formidable coup de coude dans l'estomac de son opposant. En quelques secondes, il s'était relevé, et martelait maintenant le visage de son assaillant de coups de poings. Il aurait pu continuer, le détruire ainsi, l'affaiblir suffisamment, avant de sortir son poignard pour l'achever, comme il le faisait habituellement. Mais quelque chose retint son attention alors que l'homme était au bord de l'inconscience ; cette attaque ... Il ne l'avait pas trouvé par hasard, il l'avait forcément épié avant. Il avait attendu qu'il sorte. Vu la configuration des lieux, il ne pouvait en être autrement.
    Donc ... il ne le crèverait pas tout de suite ; quelques renseignements, peut-être, pourraient lui être utiles. Ce n'était pas encore le moment de s'en prendre à celui qui se faisait appeler Cain, mais l'heure viendrait, et il lui faudrait alors avoir tous les atouts de son côté. Au lieu de ça, il empoigna l'homme sous un bras, le tirant violemment pour le relever. Il n'avait rien pour l'attacher, il faudrait donc qu'il se montre prudent dans son interrogatoire ; sa lame, effilée, bien plantée au niveau de la carotide de l'homme, entaillant la peau juste ce qu'il faut pour que l'autre comprenne qu'il était sérieux. Et dangereux.
    Qui es-tu ? Qui t'emploie ? Les questions jaillissaient de Jayden comme autant de poignards qui auraient transpercé l'homme. Il appartenait bien à la Horde. Ils étaient en chasse. En chasse de quoi ? De qui ? De lui ? Aucune chance, mais la colère le tenait bien trop pour qu'il y réfléchisse posément. Pas de réponse de l'homme. Lui qui insiste, qui frappe l'autre pour qu'il réponde. La lame du couteau qui s'enfonce plus profondément dans la chair de l'homme. Et la réponse qui ne vient pas. Jayden qui tord violemment le bras de l'homme. Toujours pas de réponse. La lame qui passe de la gorge de l'homme à son poignet. Qui tranche les chairs sans la moindre résistance, alors que l'homme hurle de douleur et se tortille. Jayden qui resserre sa prise sur l'homme, et tranche les tendons de l'homme, juste au niveau de l'articulation entre le poignet et la main. La même main qui tombe au sol. Et la réponse qui tombe finalement entre deux râles d'agonie.
    Des hommes ... ils cherchent des hommes. Personne en particulier, juste une chasse à la nourriture, du même genre que Jayden lui-même effectue régulièrement. Alors quoi ? Il pensait pouvoir le tuer aussi facilement ? Des années qu'il survit là, seul. Qu'il s'est entraîné au combat, avec un seul enjeu à chaque fois, garder la vie sauve. Des années aussi qu'il entretient la lame de son couteau. Il l'a déjà chauffée, presque fondue, pour la rendre plus solide. Il l'a aiguisée jusqu'à la rendre tranchante comme le fil d'un rasoir, et d'un geste, alors qu'il a attrapé le second bras de l'homme, il effectue la même mutilation que précédemment. L'homme hurle encore, au bord de l'évanouissement. Jayden lui donne une claque, pour le réveiller. Le force à le regarder dans les yeux. Des yeux remplis de rage, alors qu'il s'adresse à l'homme. Tu diras à ton chef que Jay ... C'est sa seule hésitation, durant tout le temps qu'aura duré leur rencontre. Son nom. Jayden Robinson, il s'en rend compte, ce n'est plus lui. C'est un passé lointain, qui appartient à la Horde. Mais ce n'est pas son futur. Que Rory Kessler le trouvera, et le tuera. Et que personne ne pourra l'en empêcher. Rory Kessler ... Le premier nom qui lui est venu à l'esprit. N'importe lequel, il s'en moque ; il y a trop longtemps déjà qu'il est seul, solitaire, qu'il n'est plus qu'une ombre. Mais une ombre dangereuse, mortelle. Un jour effectivement, il retrouvera celui qui fut son oncle, et se vengera. Mais pour l'instant, il n'est pas prêt, et il n'est pas assez stupide pour se jeter dans l'action à n'importe quel prix. En attendant, il relève l'homme, l'escorte jusqu'à un point d'eau, où il est quasiment sûr que les autres chasseurs de la Horde le trouveront. Et caché dans les ruines, il attend, les observe le récupérer. Sa vengeance est en route.


Dernière édition par Rory Kessler le Mar 1 Juin - 21:13, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spn-world.forumactif.org/index.htm

avatar


Missives : 24
Date d'inscription : 10/05/2010
T'es où? : Même si je te dis où, tu ne pourras me voir
Occupations : Une seule préoccupation : la survie. Et un jour, peut-être ... la vengeance
Tu t'sens comment? : Focused on

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique:

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Lun 10 Mai - 19:48

|| Caractère & Description ||

    Rien de ce qu'était Rory plus jeune n'a persisté au fil du temps, tant sur le plan physique que psychologique. Enfant, celui qui s'appelait encore Jayden était frêle, voire même chétif ; plus petit que la moyenne, il était de fait la risée des autres enfants de la Horde. Sans doute, aussi, était-il trop gentil ; la rébellion n'était pas vraiment dans sa nature, et il encaissait les moqueries, plutôt que de tenter d'imposer le respect. Enfin, il faut dire aussi qu'il n'aura pas pu faire grand chose. Se battre ? C'est lui qui aurait pris les coups, peut-être même sans pouvoir en rendre un. Sans doute aurait-il pu continuer à vivre ainsi pendant longtemps, s'il n'y avait eu le décès de sa mère ; non pas que lui, ça l'ait changé foncièrement. Taciturne il était, taciturne il restera. Pas vraiment triste, car elle ne l'avait pas assez aimé pour ça. Juste égal à lui-même.

    Aujourd'hui, il le sait, ce comportement a été une erreur, du début à la fin ; et jamais il ne recommencerait à se laisser ainsi marcher sur les pieds. En un sens, son exil de la Horde lui a été bénéfique. Il lui a appris à survivre, à avoir la gniack ; plus personne ne lui marcherait sur les pieds sans qu'il réagisse, maintenant. Il faut dire aussi qu'il a acquis la force physique lui permettant de se défendre, voire même d'être celui qui attaque. Et ça, ça aide beaucoup.
    Des années à survivre, seul, à se défendre contre les autres de sa race, au milieu du champ de ruines où il avait établi son camp de base. Rien de plus formateur. Pourtant, aujourd'hui encore, on ne peut pas vraiment dire qu'il soit grand ; comme tout le monde, il a eu sa période de croissance, mais est resté un petit gabarit. Les plus gros changement, chez lui, ont eu lieu au niveau de sa musculature. Très sec, il est devenu capable de vous assommer en un coup de poing bien placé. Ce qui a très nettement augmenté la confiance qu'il avait en lui-même, et lui laisse penser qu'il est enfin prêt pour sa vengeance.


Dernière édition par Rory Kessler le Jeu 24 Juin - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spn-world.forumactif.org/index.htm

avatar


Missives : 24
Date d'inscription : 10/05/2010
T'es où? : Même si je te dis où, tu ne pourras me voir
Occupations : Une seule préoccupation : la survie. Et un jour, peut-être ... la vengeance
Tu t'sens comment? : Focused on

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique:

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Mar 1 Juin - 11:30

|| Relations ||


    Redéfinir les liens dans vos mots, vous pouvez présenter cela de la manière que vous le souhaitez, avec des icons par exemple. Evitez toutefois de mettre un gif à chaque description de relation, cela peut faire "beugger" certains ordinateurs s'il y en a trop.

    Nathan "Caïn" Robinson - Christian Bale - Nathan sait-il seulement qu'il est encore en vie ? Rien n'est moins sûr. Mais Rory, lui, sait que son oncle est toujours le chef de la Horde, et son désir de vengeance, sa rage, n'en sont que bien plus grands. C'est le seul véritable objectif de sa vie, en dehors de la survie telle qu'elle inscrite dans nos gènes : faire payer son exil à son oncle, l'affronter, le tuer. Venger ces années si difficiles, qui auraient pu ne jamais être.

TEST RP


    "Par là". Hum ... c'était plutôt vague comme réponse, ce n'était pas avec ça que Dean pourrait partir en exploration maintenant - enfin, après s'être occupé de la jeune femme, bien évidemment. Mais bon, c'était toujours mieux que rien, et cela s'accordait en tout cas avec la direction qu'il avait suivie, et le cri qu'il avait entendu. Il faudrait qu'il aille parcourir les environs, dès le lever du jour demain ; c'était à priori le moins risqué avec ces créatures qui, d'après Bobby, avaient une vie essentiellement nocturne, bien qu'ils puissent vivre la journée également.
    A la jeune blessée, en tout cas, il ne révéla pas à quel point sa réponse était peu utile ; à quoi bon ? En tant que chasseuse, elle devait en être consciente, et dans l'état dans lequel elle se trouvait actuellement, Dean se devait plutôt de l'encourager. Il ne pouvait se permettre l'hystérie, l'état de choc, ou n'importe quelle autre réaction incontrôlée de ce type.
    Des branches, craquant un peu plus loin dans la zone désignée, le firent relever la tête un instant, tous ses sens en alerte. C'est à cette occasion qu'il remarqua les quelques symboles Anasazi tracées autour de sa compagne de chasse, faiblement. Elle avait tenté de se protéger, au milieu de la confusion qu'elle avait dû vivre. Quelque chose en Dean s'éleva contre ça, contre cette souffrance qu'il croisait si fréquemment, qui n'aurait pas dû exister, et qui le poussait chaque jour à continuer sa tâche, en dépit de ses souhaits, parfois, d'avoir une vie normale. Alors, il se fit la promesse qu'il la tirerait de cette forêt, vivante, sans bien savoir pourquoi ça lui semblait important, d'un seul coup.


    Après, ce fut le cirque des protections ; sur un territoire légèrement plus étendu, pour leur permettre de se reposer, pour allumer un feu. Mieux tracées, également, que celles qu'elle avait dû faire dans l'urgence, blessée ; il faudrait qu'elle se repose, et lui aussi. Ce qui signifiait que pendant une ou deux heures, ils seraient plus vulnérables qu'ils ne l'étaient déjà. Dean savait rester sur ses gardes et dormir sur une seule oreille, mais les wendigos étaient des créatures beaucoup trop rapides pour prendre un risque, quel qu'il soit.
    Voyant que la chasseuse daignait tout juste répondre aux présentations et lui donner son nom, il se tut ; même lui était capable de sentir quand le moment n'était plus à la plaisanterie, ni à la tentative de flirt. Elle ne semblait pas non plus être en mesure de se déplacer seule jusqu'au feu de camp qu'il avait préparé, et Dean prit sur lui de la transporter lui-même sur les quelques mètres à parcourir. Mais revêche comme elle semblait l'être, comment réagirait-elle ? Elle n'était pas le moins du monde disposée à se montrer amicale, et il en venait à douter de sa coopération aussi.
    Pourtant, il fallait qu'il la soigne, sans quoi ses plaies risquaient de saigner encore, voire même de s'infecter ; et il avait besoin d'elle dans le meilleur état possible, même si cela semblait dur envers la jeune femme d'en parler ainsi.
    Bon, je vais t'aider à te lever, à 3 OK ? Il se pencha vers elle, glissa un bras dans son dos ; il la sentit frémir à cette occasion, visiblement elle n'aimait pas le contact. Eh bien, il faudrait qu'elle fasse avec, ils n'avaient pas le choix, ni lui, ni surtout elle. Trois ... Deux ... Un ... On y va.

    Avec l'aide de Dean, elle avait atteint le feu, clopin-clopant. OK, c'était une première étape d'aboutie. Restait encore à la soigner. Dean l'aida à s'appuyer contre le gros sac à dos avec lequel il était venu, non sans avoir au préalable sorti la trousse de premiers soins contenue dans ce dernier. Attrapant les ciseaux à l'intérieur, il entreprit de découper délicatement le tissus autour de ses blessures. Le sang qui avait séché par endroits collait à sa peau, et Dean dut utiliser un peu d'eau pour le décoller ; néanmoins, il finit par avoir dégagé entièrement la zone de la jambe de Jude - puisque c'était le nom qu'elle lui avait donné - que le wendigo avait atteinte.
    Je vais devoir désinfecter maintenant ; ça va faire mal, mais sinon tu risques l'infection. Il connaissait les gestes de soin par coeur, pour les avoir pratiqués sur Sammy quand son petit frère était blessé, ou plus récemment sur John. Il dut faire appel à d'anciens souvenirs de son enfance pour reproduire les gestes avec la même douceur qu'il le faisait autrefois pour Sam ; il y a bien longtemps que se soigner chez les Winchester rimait plus avec "vite fait, quel qu'en soit le prix" qu'autre chose.
    La jambe maintenant totalement nettoyée de la chasseuse laissait entrevoir plusieurs entailles, dont certaines trop profondes pour se contenter de simples bandages ; il allait devoir faire quelques points de suture, et à en juger par l'air sombre sur le visage de Jude, elle en était arrivée aux mêmes conclusions. Ce n'était pas vraiment la chose pour laquelle Dean était le plus à l'aise mais ...

    Dans la trousse de secours, une aiguille, encore sous son emballage plastique, et du fil. OK, ce n'était pas le moment trembler, il fallait qu'il fasse suffisamment vite, mais néanmoins suffisamment bien pour que les points tiennent jusqu'à ce qu'ils regagnent la civilisation. Ce qui pouvait signifier un jour ou deux, mais peut-être aussi nettement plus ... Heureusement il avait le GPS, mais il regrettait maintenant de ne pas avoir pris aussi le téléphone satellite dont le vendeur du magasin lui avait parlé. Bon, serre les dents. J'en ai pour quelques minutes, je vais faire le plus rapidement possible. Dean, quant à lui, souffla un bon coup avant de débuter sa tâche ; sa main tremblait légèrement, mais le résultat fut assez satisfaisant.
    Quant à Jude, elle était impressionnante de calme ; maintenant qu'il l'avait soignée, il fallait qu'elle se repose. Dean, quand à lui, allait tâcher de déplier rapidement la petite tente deux places accrochée à son sac ; son acolyte passerait ainsi une nuit décente. Lui, ce n'était pas important, il prendrait deux heures sur le matin. Pour l'instant, une gorgée du whisky qui ne l'abandonnait jamais avait suffi à lui redonner un bon coup de fouet.
    En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, c'en était fini des préparations ultimes de leur "camp de base". Ne restait plus qu'à installer Jude le plus confortablement possible ; demain, ils devraient bouger, et Dean ne pourrait pas la porter tout le long de leur trajet. Et ce d'autant plus qu'il ne savait même pas où ils iraient, ni quelle distance ils auraient à parcourir dans la journée. Se tournant vers la chasseuse, il lui montra la paume de sa main, qui contenait deux comprimés blancs qu'il venait d'attraper dans la trousse de secours.
    Est-ce que tu penses pouvoir aller t'allonger seule ? Je t'aiderai comme tout à l'heure sinon. Il y a les calmants aussi, tu devrais les prendre ce soir ; demain, avec la chasse, ça ne sera plus possible. Les cachetons, c'était trop dangereux ; ça risquait de vous faire perdre de l'attention, un chasseur qui se respecte et tient à la vie ne pouvait pas se le permettre. Dean, lui, n'en prenait jamais ; John avait banni ça depuis longtemps dans la famille.



Et toi? Qui es-tu?


    Votre pseudo et/ou prénom : Dev
    Age : 23
    Présence moyenne sur le forum sur 7 jours: 5
    Que pensez-vous du forum globalement? : N'hésitez pas à donner un avis critique et franc Haha Momo t'as pas changé la couleur de fond des bulles ! Et je suis comme Judy moi, je suis pour des beaux boutons d'éditions ! J'peux même vous les faire ! Et pour la réponse rapide aussiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

    Sinon j'aime héhé ! Le contexte est cool !
    Comment l'avez vous connu ? : Par la bande habituelle, je l'ai déjà dit des milliers de fois, je ne fréquente que le gratin moi !
    Que pensez-vous du design ? : CF ce que je pense du forum ! Et moi par contre, je trouve le header étroit et presque vide plein de sens !
    Commentaires, Suggestions ?: La réponse rapide !!!!!
    Avez vous lu & signé le règlement ? : Non, c'est pour la plèbe mouahahah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spn-world.forumactif.org/index.htm

avatar


Missives : 24
Date d'inscription : 10/05/2010
T'es où? : Même si je te dis où, tu ne pourras me voir
Occupations : Une seule préoccupation : la survie. Et un jour, peut-être ... la vengeance
Tu t'sens comment? : Focused on

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique:

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Jeu 24 Juin - 18:22

Bon, ça a été laborieux pour la fin, mais j'ai terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spn-world.forumactif.org/index.htm

avatar
Admin


Missives : 994
Date d'inscription : 22/06/2009
Age joueur : 32
T'es où? : Ca t'regarde?
Occupations : Lieutenant Leader de l'unité Alpha
Tu t'sens comment? : Bien

Bon à savoir
Age du perso: 25
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Jeu 24 Juin - 19:38

Et c'est un travail remarquable que tu nous as fais là!! ^^

Contente de te retrouver ici et plus que Bienvenue, d'ailleurs!!
Y a rien à dire, rien à critiquer c'est juste niquel...ah si!! J'adore ton histoire, t'as bien saisis l'univers et les détails que tu apportes son parfait.

Je pense que Nico n'a rien contre le fait que je donne le Pass en te validant!!
Donc bin, c'est un peu comme partout, tu sais ce qui te reste à faire? ^^

Amuses-toi bien!! :happy:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://man-hunt.forumactif.com

avatar


Missives : 24
Date d'inscription : 10/05/2010
T'es où? : Même si je te dis où, tu ne pourras me voir
Occupations : Une seule préoccupation : la survie. Et un jour, peut-être ... la vengeance
Tu t'sens comment? : Focused on

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique:

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Jeu 24 Juin - 19:40

No soucy, thanks !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spn-world.forumactif.org/index.htm

avatar


Missives : 681
Date d'inscription : 08/05/2010
T'es où? : Hey ! Coucou ! Je suis là ! o/`
Occupations : Classé Secret Defense.
Tu t'sens comment? : Pas d'humeur à être chatouillé ... Alors fout le camp!
Relations : Vous voulez bien en savoir des choses ...


Bon à savoir
Age du perso: 27 ans
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Ven 25 Juin - 11:58

Hey ! Bienvenue ! :D

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 24
Date d'inscription : 10/05/2010
T'es où? : Même si je te dis où, tu ne pourras me voir
Occupations : Une seule préoccupation : la survie. Et un jour, peut-être ... la vengeance
Tu t'sens comment? : Focused on

Bon à savoir
Age du perso: 26 ans
Etat physique:

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Ven 25 Juin - 12:00

Thks Bribri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spn-world.forumactif.org/index.htm

avatar
Memento Mori


Missives : 107
Date d'inscription : 14/02/2010
Age joueur : 35
T'es où? : En mission pour la Citée
Occupations : Traqueur en apprentissage auprès de Ezio
Tu t'sens comment? : Agacé par Gretsky pour le moment...

Bon à savoir
Age du perso: 27
Etat physique: En forme

MessageSujet: Re: Rory Kessler   Ven 17 Sep - 6:26

Oui non Nico n'a rien contre ça... En tout cas Bienvenue à toi avec beaucoup beaucoup beaucoup de retard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rory Kessler   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rory Kessler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man Hunt :: 

● Administration

 :: 
■ Passeports
 :: Validés
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit