Man Hunt

Quand l'homme chasse l'homme...Votre instinct est votre seul salut!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On the Precipice... {PV Caïn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Missives : 28
Date d'inscription : 04/05/2010
Age joueur : 26
T'es où? : In the Downtown, when I'm not hunting down a prey...
Occupations : Stalking.
Tu t'sens comment? : In a foul mood and dealing with remorse.

Bon à savoir
Age du perso: 22 ans
Etat physique: Normal

MessageSujet: On the Precipice... {PV Caïn}   Mar 19 Oct - 20:51

    Quelques gouttes.
    Les dernières.

    Excédée, Madison laissa tomber la gourde vide à même le sol, soulevant un léger nuage de poussière. Elle n’avait pas dormi, la nuit tirait à sa fin, ce qui la rendait irritable. Rentrée tard de sa chasse puis, tourmentée par le destin de la Horde, par ses remords, par la soif, par sa haine et sa faiblesse, elle n’avait pas été en mesure de trouver le sommeil, ou alors, rien de reposant. La rage bouillonnait en elle avec une violence qu’elle ne lui connaissait pas. Sans compter que Jade était partie en mission, sans qu’elle ne sût de quoi il s’agissait. Elle n’avait qu’une seule certitude : l’importance de cette mission. Cela l’inquiétait, la frustrait au plus au point. Avait-elle perdue la confiance de Caïn ? Quelqu’un avait-il œuvré dans son dos ? Ou bien, s’était-elle trahie à un moment donné ? Cette crainte, nichée parmi ses entrailles, la rongeait, jusqu’à devenir douloureuse, oppressante. Elle avait pourtant tout fait, pour être la meilleure, dans toutes les catégories, en toutes circonstances. Certes, elle ne pouvait pas tout faire, elle restait humaine, mais elle tenait à sa place privilégiée, la considérant comme sa seule réelle possession. Liam, loin d’être un individu de confiance lui compliquait déjà bien la tâche… Et maintenant, cette sanguinaire de Jade ?

    Au diable !
    Elle se ferait un plaisir d’ajouter la petite sanguinaire à sa liste noire, celle où figuraient déjà Kate et Liam, ces personnes qu’elle pourrait tuer sans éprouver une once de remords, tant la haine qu’elle nourrissait à leurs égards se faisait dévastatrice. Jade Sheros, hein ? Elle la connaissait peu, comme elle ne connaissait personne. Elle ne s’autorisait pas la sympathie au sein de la Horde, pas outre mesure, et certainement pas avec ce genre d’individu. Et si on lui ordonnait de tuer une amie demain ? La question l’avait effleurée, une fois. Et cela avait suffit à brider son désir de compagnie.
    Les noms, les visages se superposaient sagement dans sa mémoire. Pour le travail. Parce qu’il s’agissait de ceux dont elle devait assurer la survie. Parce qu’elle partageait leur quotidien, qu’ils étaient la source de ses inquiétudes, de sa méfiance, sa raison de vivre. Sa meute. Rien de plus. Alors, quand le beau visage de Jade s’imposait à son esprit, enlaidi par la cruauté, elle ne rêvait que de lui sauter à la gorge, griffer sa peau, arracher ses cheveux, briser chacune de ses articulations. La réduire à l’état de loque, la laisser vivante pour qu’elle constatât la réaction des siens face à sa nouvelle faiblesse, son inutilité. Mutilée, inapte à chasser, ne pouvant se déplacer seule, elle finirait comme de nombreux avant elle en période de pénurie : impitoyablement tuée, pour nourrir ces affamés, alors même qu’elle avait chassé pour eux.

    Oui, c’était bien de la jalousie qu’éprouvait en cet instant. Dévorante et malsaine. C’était son orgueil, qu’elle sentait blessé. Une fierté, une arrogance dont elle avait toujours su faire preuve qui se trouvait lacérées par un simple choix de celui qu’elle idolâtrait. Un choix qu’elle ne comprenait pas. Un choix qui sonnait comme une injuste sanction.
    Elle pesta en silence, quitta la pièce où elle dormait avec d’autres membres de la meute sans un bruit. L’air était toujours chaud, bien que les Ténèbres fussent encore maîtresses de ce qui fut Los Angeles. Madison soupira, traversa les gravas jusqu’à l’entrée d’un bâtiment, dans lequel est pénétra. L’obscurité ne l’importunait aucunement car elle avait été son alliée des années durant, dans les tréfonds de ces grottes où ils tous croupissaient alors, mais aussi parce qu’elle connaissait cet endroit comme sa poche.

    Son perchoir.
    L’endroit où l’on pouvait la trouver à tout moment ou presque, pour un peu qu’elle ne fût en mission. Elle y retrouva avec plaisir ses quelques affaires : rien de bien précieux, juste quelques vêtements, des broutilles, une couverture pour l’hiver, un peu d’équipement. Elle doutait que quiconque se risque à lui voler quoique ce fût, de toute façon. Soit parce qu’elle inspirait la terreur, soit, tout simplement, parce qu’il était bien périlleux de gravir les escaliers en ruines pour quelques futilités. Elle déposa rapidement le sac à même le sol, retrouva sa plaque de béton favorite, depuis laquelle elle pouvait balancer les pieds dans le vide et jouir de cette vue imprenable ; ce promontoire rassurant lui donnait parfois l’illusion de voler, le vide grisant sous elle chassait les pensées trop tumultueuses.

    L’aube, douce et tranquille, ne faisait pas oublier la sècheresse qui sévissait. Madison contempla quelques instants le dégradé de couleurs pastelles caressant l’horizon, le délicieux contraste avec les collines sombres peuplées de gravas, les ruines encore plongées dans l’obscurité, et ce silence religieux, si ce n’était inquiétant habitant les lieux.
    Silence, si ce n’était ces pas, réguliers, assurés, le crissement des gravas dont l’écho lui parvenait. En temps normal, elle se serait saisie de son couteau, se serait adroitement embusquée, prête à défendre sa vie à n’importe quel prix. Seulement, ces pas, elle pourrait les reconnaître entre milles, et au risque de paraître bien imprudente, elle ne se donna pas la peine de bouger. Peut-être parce qu’elle était quelque peu apaisée. Ou alors, pour tenter de contenir cette tempête émotionnelle qui couvait en elle. Patiente, Madison attendit d’entendre l’arrêt de son « invité » sur le seuil de la porte, pour souffler d’une voix qui se voulait calme, dénuée de reproches, de jalousie, et de tout ce qui pouvait la tourmenter :

    « Alors, tu as envoyé Jade en mission ? »

    Pas d’entrée en matière ornée de formules de politesses, qu’elle jugeait trop futiles et hypocrites – une véritable perte de temps – elle n’attendait désormais que des réponses à ses questions. Juste de l’honnêteté, une franchise sans borne qui s’associait parfaitement bien avec sa dévotion. Elle ne gardait qu’un seul mensonge, énorme, qui la dévorait de l’intérieur, et cela était déjà bien suffisant. Pas question d’en rajouter un de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shutdown.forums-actifs.com/

avatar


Missives : 10
Date d'inscription : 22/05/2010
Age joueur : 35
Occupations : Leader de la Horde
Tu t'sens comment? : Humeur à ne pas être contrarié...

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Mar 19 Oct - 21:58

Jade devait être sur le chemin la menant vers la vallée de San Fernando lorsque Nathan prit sa collation matinale. Cette dernière se composée de viande fraiche, tout juste braisée et d'une gamelle d'eau, encore que celle-ci soit des plus limitée étant donné que la Horde elle aussi se dirigeait vers une pénurie si la pluie ne venait pas très vite. En déchirant un morceau de viande il se demanda s'il ne devrait pas lui aussi penser à envoyer une équipe à la recherche d'une source de liquide très vite, peut être vers les profondeurs de la ville, à la recherche d'affleurements souterrains ou simplement envoyer une petite armée pour prendre possession de la station d'épuration vers laquelle semblait se rendre l'équipe de la Citée. Il se morigéna un moment sur sa propension à toujours rester l'esprit occupé aux soucis de la Horde, se disant qu'il devrait aussi de temps à autre simplement laisser filer... mais dans l'univers dans lequel il évoluait, une telle détente signifiait la mort dans le meilleur des cas surtout lorsque l'on était Caïn le leader de la Horde... Encore que cette pensée fit naitre une nouvelle réflexion, celle voulant qu'il ne se conçoive jamais comme "Caïn" lorsqu'il évoluait dans son esprit mais toujours "Nathan". Une gorgée d'eau fit passer la viande et ces idées d'une seule traite. Il fallait qu'il voit Madison pour parler de cette histoire de pénurie. Si quelqu'un ici était au courant de sources éventuelles il ne pouvait s'agir que de sa plus talentueuse chasseresse. Et si elle ne savait pas pour le moment où en trouver il ne lui faudrait pas longtemps pour le savoir.

Il finit son repas en un instant laissant les femmes du camp nettoyer ses restes et veiller à ce qu'aucun relief de son repas ne soit là lorsqu'il reviendrait. Il prit une gourde pleine de sa réserve et quitta le bureau qui lui servait de lieu de réception pour ses affaires avec la Horde. La lumière qui perçait par la baie vitrée crasseuse indiquait que le soleil était proche de se lever. Madison serait alors très certainement dans son nid d'aigle. Nathan fixa la gourde métallique à sa ceinture et entreprit de monter vers le refuge de sa tueuse. Chemin faisant il observa avec un sentiment mitigé les marques sur ses phalanges, laissées par le sort qu'il avait fait subir à Jade. Il nota la présence de deux nettes entailles témoignant de la violence qu'il avait déployé en battant la jeune femme. Un geste avait suffit pour que sa suite ne le surveille pas durant ses déambulations dans son immeuble. Ils avaient tendance à le suivre absolument partout et il soupçonnait fortement Liam d'être à l'initiative de ces instructions, plus par soucis de toujours savoir ce que le leader faisait que par soucis de sa sécurité. Atteindre la pièce que Madison affectionnait dans l'immeuble était un défi en soi et par ailleurs un très bon moyen de s'assurer qu'aucun ennemi ne pourrait se hisser jusque là sans dévoiler sa présence à de multiples occasions. Il reconnaissait bien là l'esprit pragmatique de Paige et cela lui arracha un sourire alors qu'il évoluait dans les escaliers à demi en ruine.

Il avait apprit à savoir ou mettre les pieds pour ne pas que l'édifice s'abime un peu plus encore. Ses pas avait l'assurance de l'habitude et le calme du mâle dominant sûr de son pouvoir sur ses semblables. Il y avait parfois du bon à être Caïn et non pas Nathan, il fallait bien l'admettre, combien ici bas auraient pu se tenir, comme il le faisait à l'instant, sur le seuil du refuge de Madison Paige sans craindre pour sa vie ? Il ne voyait à cette réponse qu'une seule et unique réponse, la tueuse elle même, car s'il n'avait pas été Caïn il était très fort probable que la jeune femme l'aurait occis à l'instant même où ses pieds s'étaient arrêté dans l'encadrement de la porte. Au lieu de ça elle se contenta de lui poser une seule et unique question. En guise de bienvenue on avait connu plus cérémonieux et somme toute plus chaleureux mais Madison avait ce caractère trempé qui faisait d'elle le meilleur soutient de Caïn, la seule en qui il avait une confiance aveugle, encore qu'il ne puisse en dire autant de cette bâtisse, il ne pouvait jamais être certain que ses paroles ou ses actes ne seraient pas observé analysés et interprétés par les sbires de Liam ou ceux, moins nombreux mais tout aussi dangereux, vouant un culte à Kate Tully et n'attendant que son retour... Il se contenta donc de prendre appuie contre le chambranle de la porte, restant de fait à l'extérieur de la pièce.

- C'est exact, grâce aux informations que tu m'as fournis j'ai envoyé Sheros en mission. Et si la chance nous sourit, elle pourrait bien la remplir avec succès...


Il n'était pas surprit que la tueuse sache d'ores et déjà ce qu'il avait fait, mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle entame leur conversation matinale par cet élément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 28
Date d'inscription : 04/05/2010
Age joueur : 26
T'es où? : In the Downtown, when I'm not hunting down a prey...
Occupations : Stalking.
Tu t'sens comment? : In a foul mood and dealing with remorse.

Bon à savoir
Age du perso: 22 ans
Etat physique: Normal

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Mar 19 Oct - 23:43

    Ironie du sort !
    Madison n’avait pas encore fait le rapprochement, la fatigue de sa mission n’aidant pas. Elle n’avait que trop bien fait son travail d’information. Là encore, tout clochait à ses yeux : n’aurait-elle pas dû se trouver avec cette tâche à accomplir ? Elle restait la plus au fait. Décidément, cela lui échappait complètement, bien qu’elle se gardât de montrer le moindre signe de confusion. Elle se força à inspirer et expirer calmement, puisant son calme dans le paysage désolé frôlé par les premiers rayons du soleil. Chose difficile alors que résonnaient encore dans sa tête les paroles de Caïn : « si la chance nous sourit ». Elle réprima un frisson de rage. De la chance ! Il n’y avait pas que la chance, se fier à une fêlée c’était sourire à l’imprévisible, au fiasco ! Elle aurait, à la place de Jade, tout calculé minutieusement. Elle n’aurait rien laissé au hasard. Peut-être même que, malgré son caractère brusque et farouche, elle aurait sut séduire au mieux, par son humanité, ses faiblesses, faisant naître pitié et sympathie. Néanmoins, là encore, elle ne pouvait pas en vouloir. Il ne pouvait pas savoir – ne devait pas même. Elle dissimulait cette part de sa personnalité au mieux, la sensibilité n’ayant pas sa place dans un monde tel que le leur.

    Sa question franchit ses lèvres sans qu’elle n’eût le temps de le réaliser, un souffle, un reproche, une complainte :

    « Pourquoi ? »

    Oui, pourquoi Jade Sheros ? Pourquoi dénigrer la fidèle petite Madison Paige de la sorte ? Si obéissante, si efficace ? N’avait-elle pas tout fait pour lui ? Avait-elle ne serait-ce qu’une fois manqué à son devoir ? Sa reconnaissance avait-elle eût quelconque limites ? Chaque jour, elle repoussait, encore et encore, les barrières qui la rattachaient à l’humanité. Sans cesse en guerre avec elle-même, bataillant avec sa conscience, déchirant son âme, elle s’exécutait.
    Sans un mot.

    Elle réalisa, alors, la stupidité de sa question : Caïn avait tous les droits. Il veillait sur la Horde, et si elle n’était pas en mesure de comprendre ses desseins, sûrement était-elle trop stupide pour le comprendre. Qu’en savait-elle ? Rien ne lui prouvait, par exemple, qu’il n’eût pas d’autres missions importantes à confier, que ce soit à Liam ou à elle. Ou autre chose… Du moins, l’espérait-elle. Quoiqu’il en fût, elle n’avait aucun droit d’interroger de la sorte. Plus qu’un acte de soumission, c’était une promesse qu’elle s’était faite à elle-même et la confiance aveugle qu’elle voulait lui accorder qui la poussait à rejeter ainsi ses doutes. Elle pivota, s’arrachant à sa contemplation matinale, pour s’asseoir face à Nathan, en tailleur. Il était, exactement comme elle l’avait deviné, appuyé contre le chambranle de ce qui fût une porte : devait-elle ses déductions à l’acuité de ses sens ou bien à la force de l’habitude ? Les deux, certainement.

    Ne lui laissant guère le temps de répondre, la Tueuse secoua légèrement la tête, chassant sa question de ce simple mouvement, sa simple vision suffisant à la rassurer, à raviver la foi qu’elle lui portait :

    « Oublie. »

    Oui.
    « Oublie, tu envoies qui tu veux. Je te l’ai toujours dis, je te suivrais, quoi qu’il arrive. »
    C’était ce que semblait dire son regard, son attitude, le ton de sa voix, quoique toujours aussi sec, le laconisme dont elle pouvait faire preuve. Et ce, même si elle savait qu’une fois seule, le doute l’assaillirait de nouveau, cette curiosité insatiable qui la rongerait lentement, et ne sachant ce qui était le plus douloureux, entre les choix qu’elle avait eu à faire jusque là, leurs conséquences, ou encore le sentiment que, de toute façon, elle n’aurait rien pu faire d’autre. Tourments, tourments qui troublaient l’âme, ébranlaient la conviction, couvraient d’un souffle fétide toute les certitudes. Telles étaient le climat de son existence malsaine.

    Elle poursuivit, sans perdre son attitude directe, sans faux semblants :

    « Tu venais me voir pour quelque chose en particulier ? »

    Après tout, s’il était là, il y avait bien une raison, non ? Cela, du moins, elle pensait être en droit de le savoir, puisque cela la concernait beaucoup plus directement. Il était agréable, de discuter sans craindre d’être écoutés, de ne pas avoir à surveiller ses arrières, constamment. Dans de tels moments, qu’elle jugeait privilégiés, Madison s’autorisait une pointe d’affection dans son regard, et ne se gênait pas pour le détailler. Son regard de chat ne perdait rien de son éclat, quand bien même abordait-elle des traits tirés de fatigue. Ce fut seulement à ce moment là qu’elle nota l’état de la main de Caïn, ces marbrures violacées, et même des entailles. Un froncement de sourcil léger indiqua son instant de réflexion ; ce n’était donc pas une simple rumeur futile, il avait réellement levé la main sur Sheros. Elle n’éprouva aucune pitié à l’égard de cette fille, mais sentit plutôt son égo s’enfler à nouveau : jamais il ne lui aurait infligé un tel cadeau d’adieu, n’est-ce pas ?
    Cependant, elle se demandait si c’était bien l’attitude à adopter face à quelqu’un comme Jade. N’allait-elle pas se retourner contre lui ? Chercher à se venger, à le trahir ? N’avait-il pas réduit, par ce simple geste, les chances de réussites de cette mission ? Ou bien cette correction avait-elle marqué la jeune femme comme une menace, une promesse de mort au moindre faux pas, un avertissement cruel et indélébile, ne serait-ce que pour son orgueil désormais bafoué ?
    Là était certainement toute la subtilité du rôle de Caïn, pour Nathan.
    La subtile manipulation, le moindre calcul.
    La justesse des propos et des actions.
    Équilibrer la balance.

    Tout compte fait, se faire plus d’alliés que d’ennemis mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shutdown.forums-actifs.com/

avatar


Missives : 10
Date d'inscription : 22/05/2010
Age joueur : 35
Occupations : Leader de la Horde
Tu t'sens comment? : Humeur à ne pas être contrarié...

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Mer 20 Oct - 3:06

Avait-il bien entendu ? Venait-elle de le questionner sur une de ses décisions ? Lui Caïn, chef incontesté de la Horde... enfin si on exceptait la petite Tully. Mais ici dans son immeuble au sein de sa communauté personne n'oserait le questionner de la sorte... En un sens et même si cela le peinait énormément rien que de devoir l'imaginer, Nathan aurait dû tuer Madison à l'instant si elle avait perdu l'esprit de la sorte en public. Son esprit évalua rapidement si il était possible que quelqu'un ait entendu la réflexion de la tueuse, mais il choisit de prendre le partie que non, personne n'avait pu saisir le moindre mot qu'elle venait de prononcer... Il se contenta donc de se passer une main dans la barbe naissante qui lui couvrait le bas du visage, il sentit le contact familier des poils rêches sous sa paume et le son tout aussi habituel que cela produisit fut comme une séance de méditation pour le chef de la Horde. Il ne lui en fallait pas plus pour retrouver une sérénité toute relative. Il n'eut pas besoin de se questionner plus longtemps puisque Madison fit volte face pour enfin le regarder, jusque là elle avait gardé soigneusement son attention dirigée vers le soleil levant et Nathan ne pouvait lui donner tort, il fallait dire que d'ici la vue avait un certain charme.

Il vit donc de nouveau ce visage, celui de la mort pour tellement de personnes même ici au sein de la Horde mais pour lui celui d'une amie fidèle et de la sécurité quoi qu'il arrive. Il était toujours étonné de voir à quel point Madison pouvait être synonyme de mort au sein de son peuple et la peur si ce n'est la terreur qu'elle inspirait même aux plus gaillards de ses hommes. Alors qu'il en était certain dans des temps plus anciens cette jeune femme aurait été un objet de convoitise sexuelle pour ces même hommes. Encore qu'il ne soit pas certain que parmi eux quelques uns n'aient pas de désirs malsains en la voyant déambuler dans les décombres, un désir associé à un crainte primaire. Comme celui que l'on peut ressentir face au danger ou au vide pour les personnes sujettes au vertige. Elle semblait, quant à elle, avoir reprit ses esprits et elle lui intima d'oublier sa requête précédente, il n'était pas sur de pouvoir le faire de la sorte, Nathan pensait plutôt garder cette perte de contrôle dans un coin de son esprit pour pouvoir y revenir plus tard, au calme, mais pour le moment il accepta de passer l'éponge, non sans y revenir un instant avant de répondre à la seconde question de Madison.

- Cela ne te regarde en rien mais Jade était la plus indiquée pour remplir la mission que je lui ai donné, elle est efficace, dévouée, loyale mais surtout elle a cet avantage incomparable d'être remplaçable...


Estimant qu'il en avait assez dit, voir même trop il passa à la suite des réjouissances après tout Madison n'avait pas à être rassurée et même s'il sentait dans son regard une tendresse particulière, il ne pouvait montrer à la jeune femme qu'il lui en était reconnaissant ou même qu'il avait noté la manière avec laquelle elle l'observait.

- Oui je suis ici car l'eau va finir par manquer, cela ne t'aura pas échappé... de toute manière rien ne semble pouvoir le faire, homme ou situation du reste... Je suis ici car il va falloir que nous aussi trouvions une nouvelle source pour nous approvisionner


Il se déplaça pour finalement entrer dans la pièce et venir faire face à son tour au vide et à l'aube naissante. Il devait bien l'avouer, Madison avait choisit son perchoir avec beaucoup de soin et d'esprit pragmatique, elle pouvait voir tout ce qu'il se déroulait au pied de l'édifice mais aussi apercevoir toute avancée d'ennemis en provenance de la Citée.

- Hors tu es la plus au fait de ce qu'il se passe dans la ville, je me disais que s'il existait une source dont nous soyons d'ores et déjà maitres, sans le savoir toi tu le saurais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 28
Date d'inscription : 04/05/2010
Age joueur : 26
T'es où? : In the Downtown, when I'm not hunting down a prey...
Occupations : Stalking.
Tu t'sens comment? : In a foul mood and dealing with remorse.

Bon à savoir
Age du perso: 22 ans
Etat physique: Normal

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Mer 20 Oct - 22:49

    Madison ignorait si elle devait se sentir honteuse d’avoir posé cette question ou bien ravie d’être considérées comme irremplaçable. Cette dualité de la situation la mettait mal à l’aise ; elle baissa instinctivement les yeux pour dissimuler son trouble. Elle le savait, il n’oublierait pas ce faux pas, il ne tenait qu’à elle de ne pas en faire un autre. Elle aurait souhaité tout effacer, revenir en arrière, garder ses doutes, infondés pour elle, ravaler la souffrance qu’elle éprouvait en étant certaine d’avoir déçu. Hélas, le monde ne fonctionnait pas ainsi. Elle méditerait sur son propre comportement plus tard, accordant toute son attention aux paroles proférées, un moyen comme un autre de rattraper ses fautes.

    Attentive, elle l’écouta en silence, prenant soin d’enregistrer chacun de ses propos dans sa mémoire. À peine distraite par son déplacement, l’évidence se faisait : une source. Elle qui avait arpenté de long en large leur territoire, devait, à l’évidence être au fait de ce genre d’informations. Hélas, si tel avait été le cas, elle en aurait fait part bien plus tôt au leader de la Horde. Éventuellement, ils pourraient pousser l’exploration plus profondément dans la downtown, pour trouver ne serait-ce que quelques litres, issus d’anciens magasins, ou vestiges de vieilles canalisations. De l’eau dont la qualité restait à désirer, qui pouvait très vite propager des maladies au sein de la Horde. Beaucoup de risques pour d’infimes chances de réussites… Nathan avait certainement d’ores et déjà songer à cela, elle ne voyait même pas la nécessité de mentionner ces maigres réflexions.

    Elle haussa les épaules, songeuse et lasse, ne sachant quoi répondre. Son esprit embrumé par la fatigue peinait à accordr ses pensées. Maintenant qu’il était débout à ses côtés, elle ne voyait que mieux les blessures infligées par le traitement dont avait bénéficié Jade. Poussée par une fascination morbide, elle se surprit à vouloir frôler ces phalanges, qui incarnaient le rapport de puissance entre Caïn et la Horde, sans pour autant omettre le fait que derrière Caïn, il y avait toujours Nathan, bel et bien humain, quant à lui. Elle se détourna, balança à nouveau un pied dans le vide, son regard se portant sur les environs. Déjà, en contrebas, le murmure des réveils se faisaient entendre pour toute ouïe fine. Bientôt, tous reprendraient leurs activités, le Times Building deviendrait cette ruche d’organisation naissante. Certains partiraient en chasse, d’autres en quête d’eau.
    L’eau qui leur manquerait, inéluctablement.

    La jeune femme finit par soupirer, trouvant enfin les mots pour répondre :

    « S’il y avait une source d’eau pure dont nous puissions nous abreuver, cela ferait longtemps que j’aurais moi-même ramené de l’eau, tu te doutes. »

    Dans le fond, cette réponse lui coûtait.
    Là encore, il semblait qu’elle avait manqué à son devoir. Elle se sentait incapable de faire quoi que ce soit de correct, si ce n’était chasser, tuer, tâches qui la répugnaient tant. Malgré la chaleur, un frisson glacé lui parcourut l’échine : le sort s’acharnait. Caïn, son adoré, en viendrait-il à la frapper, elle aussi, un jour ? Laisserait-il son insatisfaction le submerger au point de se débarrasser d’elle ? Lui prendrait-il un jour la furieuse envie de la pousser dans le vide, envoyant son corps s’écraser dans les gravas en contrebas ? Dans le fond, il restait toujours un mystère pour elle, même si elle avait l’impression qu’il lui accordait un semblant de confiance, même s’il semblait reconnaître son travail et si partout, on la prétendait privilégiée, elle n’en vivait pas moins dans la crainte. Elle aussi pouvait être exécutée à tout moments, aussi précieuse pût-elle être. Cette certitude suffisait à la rendre morose et fragile. Ce n’était pas pour autant qu’elle manquait de volonté, son désir de se rendre utile pour son sauveur, cette reconnaissance aveugle dont elle faisait preuve la poussa, sans qu’elle ne marquât la moindre hésitation, à poursuivre, assurée :

    « Mais rien ne m’empêche de pousser plus loin l’exploration. »

    À comprendre : « ordonne, je m’exécute. »
    Elle le ferait, là, dans l’instant, ne prenant avec elle que le strict nécessaire, pragmatique et déterminée. Oh, bien sûr, il y aurait quelques précautions à prendre, histoire d’assurer ses arrières comme celle de Caïn. Notamment, partir le plus discrètement possible, ainsi les chiens de la Horde mettraient plus de temps à s’agiter. Garder la date de son retour inconnue aussi. Ainsi, ils vivraient dans la crainte même pendant son absence, ne sachant si elle se trouvait dans leur ombre ou non. C’était d’ailleurs ainsi qu’elle procédait à chaque fois.
    Elle porta un regard inquisiteur au leader, sage attente d’une réponse, dénuée de crainte ou d’appréhension, même si elle n’aimait pas le laisser seul trop longtemps. Enfin, il était bien à même de se défendre, mine de rien. Elle devrait, parfois, s’inquiéter un peu plus de sa propre sécurité. Il arriverait un jour où tous songeront à la tuer elle, car, une fois disparue, Caïn serait bien plus vulnérable. Mais elle ne raisonnait pas ainsi. Elle occultait totalement sa propre personne, certainement dans l’espoir de chasser ses faiblesses. À ses yeux, elle ne valait que peu de choses. Son existence n’avait réellement débuté que lorsqu’elle avait commencé à servir la cause de Caïn.
    Rien d’autre n’existait.
    Rien n’importait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shutdown.forums-actifs.com/

avatar


Missives : 10
Date d'inscription : 22/05/2010
Age joueur : 35
Occupations : Leader de la Horde
Tu t'sens comment? : Humeur à ne pas être contrarié...

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Sam 23 Oct - 17:48

Caïn s'était douté de la réponse de la tueuse, bien entendu que si elle avait eu connaissance d'une source d'eau potable elle lui en aurait déjà fait part mais savait-on jamais, il avait gardé le mince espoir qu'il n'en soit pas ainsi "Dommage" fut la première chose qu'il eu envie de dire mais il était Caïn et ne pouvait se contenter de cette simple observation, son peuple attendait de lui qu'il apporte des solutions même aux problèmes les plus insolubles qui soit. Il les avait sortit des entrailles de la terre et se devait de continuer à réaliser des miracles, c'était ainsi qu'ils le voyaient et c'était ce qu'ils attendaient de lui...

- Je me devais de te poser la question même si j'avais plus ou moins anticipé ta réponse... et elle n'est définitivement pas faite pour m'arranger...


Deux solutions s'offraient désormais à lui, la première voulait qu'il envoie Madison fouiller les profondeurs de la ville pour y trouver la moindre trace d'humidité mais cela impliquait de l'éloigner pendant un certain temps de lui et avec Liam qui semblait vouloir assoir son autorité sur certains membres de la Horde en profitant de cette sécheresse comme si elle était la faute de Caïn, qu'elle venait sanctionner ses mauvais choix passés... L'autre solution était d'attendre que Jade réussisse pour jouir des récoltes de la Citée si jamais il y en avait, mais là encore cela impliqué un pari sur l'avenir et rien ne disait au leader que ce choix pouvait être plus judicieux que le premier... Mais quoi qu'il arrive il lui fallait choisir, son peuple ne pourrait pas tenir encore très longtemps avec qu'une nouvelle guerre n'éclate et la soif remplacerait la faim dans les chroniques futures...

- Les choses empirent depuis quelques jours, nous avons retrouvé une famille entière malade, les guérisseurs disent qu'ils souffrent de s'être abreuvé directement d'eau de mer...


IL avait parlé comme il le faisait lorsqu'il était seul, exposant des faits à voix haute pour mieux les appréhender et leur donner une part concrète plus grande dans son esprit. Le fait d'exposer des faits de cette manière l'aidait souvent à mieux se concentrer et ainsi prendre les décisions les plus dures. Cette fois encore le procédé fut efficace, non pas comme il l'avait imaginé mais tout de même... il lui permit de prendre la décision qu'il n'avait voulu prendre plus tôt, la troisième option, celle qu'il rechignait le plus à accepter.

- Non non, rien ne sert que tu explore plus profondément la ville, les maigres récoltes qui en résulteraient ne suffiraient de toute manière pas à contenter la Horde. Il nous faut une source continue et de qualité si nous voulons garder le maximum de gens en bonne santé, les enclos de Sylvia ne pourront bientôt plus accueillir plus de malades, ils s'amoncellent plus vite que nous ne pouvons les manger... L'abattage systématique sera bientôt une mesure qu'il me faudra prendre...

Il se tourna vers Madison et posa ses mains sur les épaules de la jeune femme, plongeant son regard dans celui de la tueuse. La décision qu'il avait rechigné à prendre se révélait tout d'un coup dans son esprit comme étant la meilleure, elle pourrait même aider Sheros à accomplir sa mission.

- Je sais que tu préfères agir seule, mais le moment n'est plus aux préférences personnelles. Je veux que tu réunisses un groupe de ton choix, prends des tueuses que tu considères comme de talent, des chasseurs que tu estimes... il va falloir te rendre dans la vallée de San Fernando, là même où la Citée se rend en ce moment... Il y a là-bas une station dépuration qui doit encore être si ce n'est en état de fonctionner, tout du moins contient-elle nécessairement encore un stock important d'eau propre. Il avait un air des plus sérieux et décidé. La Citée souhaite s'adjuger cette station et a très certainement envoyé ses meilleurs hommes pour la sécuriser, il te faudra être prudente. Ne t'expose qu'au dernier moment, lorsque tu es certaine de votre supériorité. Il ne s'agirait pas de perdre la station et une escouade complète de mes meilleurs hommes. Il esquissa un sourire. Mais plus important encore, tu devrais trouver Jade en compagnie du groupe de la Citée, n'agit pas différemment de ce que tu ferais face à un groupe uniquement composé d'ennemis, il faut que ton intervention renforce sa couverture auprès de la Citée. Mais ne la tue pas Madison, j'ai besoin qu'elle réussisse sa mission, nous en avons tous besoin... Jade et au moins une partie de ceux de la Citée doivent pouvoir fuir et retourner derrière leurs barricades. C'est tout à fait primordiale, à termes c'est peut être plus important que la prise de la Station.

Nathan allait conclure simplement lorsque lui revînt une information qu'il n'avait volontairement pas donné à Jade.

- Lorsque vous serez dans la station, prend bien garde, de ce que j'en sais ce lieu fut habité par un des premiers à avoir quitté les grottes, il est donc fort possible qu'il ait installé des pièges afin de s'assurer de sa sécurité. Les premiers à nous avoir quitté avaient cette paranoïa toute particulière... la même qui leur fit quitter les entrailles de la Terre pour la surface alors que personne ne pouvait prévoir que la surface était viable. Ces gens étaient dérangés, je ne serai pas étonné que sa station soit aussi mortelle que leur mentale était dérangé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Missives : 28
Date d'inscription : 04/05/2010
Age joueur : 26
T'es où? : In the Downtown, when I'm not hunting down a prey...
Occupations : Stalking.
Tu t'sens comment? : In a foul mood and dealing with remorse.

Bon à savoir
Age du perso: 22 ans
Etat physique: Normal

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Dim 14 Nov - 15:48

    Force.
    N’était-ce point là le plus étonnant ? Cette volonté qui, sans appel, se déployait dans tout son être, ce sentiment d’invincibilité, la détermination sourde et prudente, le déferlement de toutes ses capacités… Oui, sa force, elle la devait à Caïn dans le fond. Car, comme le montrait sa sensibilité, Madison était destinée à rester une faible petite créature. Elle avait tant besoin qu’il lui insuffle, cette force… Le savait-il ?

    Elle écouta avec attention, fixait Caïn sans rien perdre de cet instant. Les instructions s’imprimèrent en elle, et déjà, elle échafaudait ses plans. Oui, elle aurait préféré partir seule. Mais elle n’était pas inconsciente non plus : même en montant une stratégie précise, létale, impitoyable, elle ne pourrait pas l’emporter. Premièrement, parce qu’elle manquait de renseignements sur le terrain, et ensuite, tout bêtement, en raison de l’infériorité numérique. Elle devrait prendre sur elle, tout simplement, même si l’idée de se coltiner toute une troupe lui déplaisait.
    Mais autre chose, encore, l’inquiétait. Si elle réunissait les meilleurs éléments et que les choses tournaient mal pour Caïn pendant son absence, comment trouverait-il le soutien adéquat parmi ses troupes ? Madison ne pouvait pas vraiment se permettre de pomper les forces de la Horde en prenant le risque de constituer son escouade des meilleurs et des plus fiables. Elle n’était pas le moins du monde disposée à prendre ce risque, si bien qu’elle n’exprima même pas sa pensée, de peur que son chef ne la contredît et lui ordonnât le contraire. Une bêtise qu’elle serait prête à assumer entièrement, car il ne s’agissait pas ici d’un manque de confiance, seulement une prudence nécessaire, selon elle. Évidemment, si le sujet était abordé, elle ne l’éluderait pas d’avantage.

    Les meilleurs hommes de la Cité… Quelque part, elle avait hâte de voir ça. Pour avoir affronté que trop souvent des individus qui ne pouvaient rien contre elle, une part d’elle, certainement la plus orgueilleuse, désirait connaître ses limites, ses capacités contre cette fameuse technologie. Quant à Jade, la traiter comme si elle ne faisait pas parti de la Horde… Oh, elle s’en ferait un plaisir ! D’autant plus qu’elle préférait sa mission à celle de la jeune femme, qu’elle considérait tout de suite avec moins de jalousie. Ses consignes seront très strictes à son propos : pas de quartier, du moment qu’elle pût s’en remettre par la suite. Mais que sa missions fût si primordiale… Non, vraiment, elle ne saisissait pas. Elle ne la trouvait pas suffisamment à la hauteur pour s’infiltrer de manière efficace et durable. Enfin, elle ne comptait pas contredire Caïn, qu’il fît à sa guise.
    L’histoire des pièges la laissait perplexe. Sur quoi pouvait-elle tomber ? Elle jugea néanmoins qu’il s’agissait avant tout d’un atout. En progressant à la suite des membres de la Cité, elle et son escouade seraient alors plus en sécurité, tandis que le groupe ennemi serait ralenti par de tels écueils, diminuant les effectifs, l’encombrant de blessés.
    Elle hocha la tête, déterminée, montrant qu’elle avait bien saisit la teneur des propos, l’importance de cette mission. Elle fit encore quelques calculs. Sur le temps que le voyage devrait prendre, sur les précautions, rassembla ses idées confuses, sans quitter son adulé du regard. Plusieurs options, s’offraient à elle. Des éléments lui manquaient, encore, pour qu’elle pût mettre du clair dans ce amas d’alternatives.

    « J’ai deux questions », finit-elle par dire.

    Elle attendit un signe quelconque l’invitant à poursuivre avant de lâcher, songeuse :

    « As-tu renseigné Sheros, concernant les pièges ? »

    S’il l’avait fait, cette petite sotte se servirait certainement de cette connaissance pour gagner la confiance de ses « nouveaux amis », ce qui entraverait probablement les plans de Madison, et l’obligerait à être beaucoup plus prudente qu’elle ne l’espérait. Une perspective qui ne l’enchantait pas du tout. Elle était convaincue que Jade n’aurait pas l’intelligence de croire qu’elle avait les membres de la Horde à ses trousses, trop convaincue qu’elle était indispensable, que l’avenir de la Horde reposait sur ses maigres épaules de psychopathe invétérée. Oui, Madison avait une bien piètre opinion de Jade… Il en fallait si peu pour alimenter sa haine, raviver le brasier de son arrogance.
    Sa foi aveugle en Nathan la poussait à croire qu’il n’avait pas commis cette faute, mais l’erreur restait humaine, après tout.

    Elle enchaîna immédiatement, avec l’autre point, qu’elle appréhendait bien plus :

    « Et me laisserais-tu emmener Liam ? »

    Rien que de prononcer son nom la répugnait.
    Mais après réflexion, cela lui paraissait plus sage. Si elle le prévenait de son affectation à la mission à la dernière minute, il ne pourrait pas manigancer dans son dos, et Caïn jouirait alors d’une certaine sécurité. Il aurait bien entendu, toujours quelques chiens à sensés le « protéger », mais ils n’agiraient pas sans l’aval de leur Liam adoré. Quant à Kate, elle s’en inquiétait un peu moins : elle était probablement confrontée aux mêmes problèmes que la Horde : l’eau manquait, elle devait avoir d’autres chats à fouetter.
    Si Nathan acceptait, elle devrait alors se préparer à être constamment sous tension. Elle devrait se méfier aussi bien de ses rangs que ce des ennemis, et à voir son autorité sans cesse contestée. Ce serait un bras de fer constant, éprouvant, délicat à gérer. Cependant, elle devait avouer que Liam était un bon élément, en bien des points il s’avérait une force non négligeable pour cette mission. Il ne prendrait pas le risque de s’en prendre à elle, l’eau passant en priorité, et ne disposant pas assez d’appui dans le petit groupe que constituera l’escouade.
    Du moins, l’espérait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shutdown.forums-actifs.com/

avatar


Missives : 10
Date d'inscription : 22/05/2010
Age joueur : 35
Occupations : Leader de la Horde
Tu t'sens comment? : Humeur à ne pas être contrarié...

MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   Ven 19 Nov - 12:56

Nathan connaissait ou du moins pensait connaitre la manière dont fonctionnait l'esprit de sa tueuse, il savait qu'elle anticipait toujours de manière à parer à tout, elle se projetait dans diverses possibilités suivant la façon dont les évènements pourraient se dérouler, prévoyant plusieurs coups à l'avance comme les anciens joueurs d'échec pouvaient le faire, il avait beaucoup lu sur le sujet de ce jeu et prévoyait sous peu de s'en faire un lui même peut être à base d'ossements pour ajouter un peu plus à sa légende. Il ne fut donc pas surprit de constater que Madison avait computé diverses informations pour tiré différentes probabilités et le questionnait désormais pour affiner encore plus ses anticipations. Il attendit donc qu'elle pose les questions qui lui semblait nécessaire de poser. La première fut en rapport à l'autre tueuse, celle qui avait la mission d'apporter un terme à la Cité, Nathan s'y été attendu en réalité il pensait que Madison serait beaucoup plus vindicative à l'égard de l'autre tueuse, il n'avait pas anticipé qu'elle accepterait ainsi de voir la jeune Sheros prendre plus d'importance dans les plans de Caïn, encore qu'il ne puisse jurer que Madison réserve un sort particulier à Jade pour plus tard, lorsque le moment serait propice, après tout cette tueuse qui se tenait devant lui effrayait plus d'un cannibale, même parmi les plus violents et dangereux, le nom de Paige avait quelque chose de spécial. Il ne serait donc pas surprit que lorsque le courroux de la jeune femme s'abattrait sur Jade Sheros celle-ci implorerait le ciel de ne jamais avoir accepté la mission que Caïn lui avait confié.

La seconde question concernait Liam, un autre des membres de la liste noire de la tueuse, lui souffrirait certainement le martyr le jour où Nathan lâcherai Madison sur lui si jamais il franchissait une fois de trop la ligne... Ce type avait réussit d'une manière qui échappait encore à Nathan à s'aliéner les deux plus dangereuse créatures vivante sur terre, Madison et Kate, en y pensant, Nathan se demanda comment il pouvait toujours être en vie et cela lui arracha un sourire. Ainsi la tueuse voulait emmener le second avec elle dans cette mission, il s'agissait là d'une idée à laquelle la leader de la Horde n'avait pas pensé lui même et il faillit se morigéner ouvertement pour ça mais se contenta d'observer longuement la tueuse en appréciant son talent d'analyse et de réflexion. Il laissa sa langue humecter ses lèvres avant de parler.

- Pour ce qui est de Sheros... non elle ne sait rien de ce qui l'attend dans la station et je compte bien qu'elle soit aussi surprise qu'ils le seront en parvenant jusque là, cela ne pourrait que conforter les habitants sur le fait que nous n'avons jamais mis les pieds là bas ce qui devrait faciliter ta mission à toi, ils ne s'attendront de fait pas à ce que tu sois là, ils penseront je l'espère que nous n'avons jamais eu connaissance de cette station et de ce qu'elle contient. Quant à Liam... et bien prends le avec toi si tu estimes que cela peut t'aider, de fait il deviendrait quantité négligeable et pourrait être sacrifié si jamais les choses se déroulent plus mal que prévu, ne risque rien pour le sauver.


Il fit quelques pas pour se rapprocher de la tueuse. Son ton se fit alors plus intime.

- Surtout Madison, n'oublies pas. Ne tue pas Jade.
Il était alors face à la jeune femme et passa un bras autour des épaules de cette dernière, il inclina la tête pour pouvoir lui parler directement à l'oreille. Mais le plus important est que tu reviennes, si jamais tu constates que la mission ne peut être accomplie, laisse les prendre la Station, ne meurs pas là bas...

Le leader légendaire de la Horde se rendait compte désormais qu'il avait besoin de la tueuse, de sa tueuse pour pouvoir assoir son pouvoir sur les hommes mais plus encore il s'était attaché à cette petite qu'il avait sauvé dans les grottes, bien que cet épisode semble dater d'une autre vie, d'un autre siècle, depuis ce jour il la gardait sous sa protection tout comme elle le protégeait lui de ses ennemies et il refusait de devoir imaginer la suite sans sa tueuse à ses cotés pour toutes les raisons qu'il admettait et celles qu'il refusait encore de voir en face... Il desserra son étreinte, fit un pas en arrière, observa une dernière fois la tueuse avant de faire volte face. Il détacha la gourde qu'il avait accroché à son ceinturon et laissa cette dernière sur un gravas avant de quitter la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On the Precipice... {PV Caïn}   

Revenir en haut Aller en bas
 

On the Precipice... {PV Caïn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man Hunt :: 
● Archives
 :: Archives
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit